Je pose la question, comme si quelqu'un allait répondre

Publié le 28 Juin 2016

Je ne sais pas quoi écrire ici ce soir. Mon ratio est mauvais, hastag bancal. Globalement je ne manque pas d'idées d'écritures ou de projets dans lesquels me projeter. Ce dont je manque c'est une part d'organisation et d'autres parts c'est de me délivrer de mes oeillères. J'ai des idées, des envies, ce qui manque à ce blog, c'est un cadre, une ligne directrice. Voilà sept ans que j'avance dans le noir parce que je n'ai pas le courage de m'imposer pour ce blog une restriction créative ; la seule à laquelle je me soumets c'est celle de la périodicité, quotidienne, chaque jour venir là et écrire mais écrire quoi ? Les articles critiques de films ou de jeux vidéo c'est pour le blog dédié, les projets d'écriture c'est pour moi, pour le papier pour l'ordinateur, pour la perspective de publier, mes envies de soubresauts littéraires, écriture de fanzines, la créativité brute du Do It Yourself je le garde pour plus tard quand je me serai libéré du temps de cerveau, alors il me reste quoi pour ce blog, la mère de tous mes blogs ? Je ne sais pas, je ne l'ai jamais su et c'est toute la difficulté.

 

Sept ans c'est long il est peut-être temps que je concède à mes névroses de renier sur la périodicité et me ranger sous une ligne directrice ou éditoriale. C'est peut-être le cas oui. Peut-être que je ne suis pas capable d'arrêter non plus. Je porte haut dans mes habitudes la fidélité mais peut-être que de cela aussi je devrais me défaire pour renouer avec plus de liberté.


Je pose la question comme si quelqu'un pouvait me répondre.

Rédigé par Monsieur C

Publié dans #Blog, #Je est un Blog

Repost 0
Commenter cet article