Publié le 31 Mars 2014

Tu la rendu amère ; à la mer tombée les illusions ; tu la rends dure, drue, dimension acre qui s’ouvre sous les pieds ; on tombe à côté ; côte à côte et dos à dos ; poils dressés ; déraisons ; et la raison qui se trompe ; c’est un trop plein ou un trop peu ; à la louche virtuelle ; authenticité numérique ; un hic ; un sommet puis un trou ; un orifice ; ou bien trois à emplir ; remplir ; la baise du dragon ; jet doré brûlant ; tu n'es plus là, je vais donc jouir seul ; mais Dieu, je ne sais pas si la vierge est au courant mais la putain à un cul d'enfer à se faire damner ma queue et tous les saints des anges ; slogan ou sanglot ; les sabots du diable sur tes talons ; applaudir jusqu’à demain ; lui consacrer une bannière ; lui offrir une page de pub ; faire la pute pour elle ; pour luire sous le réverbère à la lumière orange crasseuse ; grandir de grands chevaux et dire tout haut ce que tout bas l’on a écrit ; décrit ; récit outrageant ; audacieux ; un outrage et une loutre de mer  

Voir les commentaires

Rédigé par Ceci est un blog

Publié dans #Divagations diverses, #liste, #poésie

Repost 0

Publié le 30 Mars 2014

Magie émergeante ; jauge antique de l’archaïsme galopant ; piètre dieu ; peine de mœurs ; la liberté meurt et fait offense à la modernité ; bombe antique ; anatomie des atomes et le silence alternatif ; boum boum ; grand parc carré ; et la déroute ; comme prendre une autre route ; une faille ouverte ; ici ; c’est in ; c’est dedans la faille ; dans le creux de la vague ; la vague déroute ; une page noire à écrire avec une encre bleu ; et la courte raison ; raisonnable randonnée à marche petons ; le petit nègre mal parle ; plie et ploie sous la plume ocre ; rouge et le vice déversé dans l’abîme dévarié ; forme en Ré ; face en La ; et sol sous les pieds mit bien droit planté dans la terre ; germinal à la mine de plomb & écriture au stylo bille ; noir et bic ; sal noir, sale encre noire ; tu es une vile sèche ; tous aux abris ; sans la bateau ; sans le sens ivre ; lâchez les bites et larguez vos mecs et vos amarres ; tous sous le panier et direction New York

Voir les commentaires

Rédigé par Ceci est un blog

Publié dans #Divagations diverses, #liste, #poésie

Repost 0

Publié le 29 Mars 2014

Le crâne rouge ; la terre brûle comme le ciel des enfers ; les yeux des démons dorment d’un repos de juste, mais ils sont juste des démons ; pas des déments parce qu’il faut être humain pour être fou ; les fous sont juste des hommes libres ; des hommes ivres aussi par monts et par vaux et vers les montagnes en dévers ; vers Virson aussi bien sûr et vers Bonn pour ceux qui iront rire jusqu’à demain ; pas de devins, le futur proche se rapproche en trois dimensions ; le sang des baïonnettes contre le sang des hommes honnêtes ; divergence de corps et d’esprit et l’esprit saint dans un geste stupide ; il y a une vendeuse de glace à la menthe qui se bat mieux que dix soldats de l’après guerre mais ça vaut aussi pour l’avant guerre ; le temps des va t en guerre ; rouge roi et rayon gamma ; gravé dans la roche les portraits du mont Rushmore ; et demain milles têtes en haut de mille mont et la terre aux allures muséal ; tuer le temps dans les musées ; sous les dorures du bal argenté faire danser les têtes, les princesses et les reines et la loi du plus noble au plus fort de la crise ; l’argent au fond des flots  

Voir les commentaires

Rédigé par Ceci est un blog

Publié dans #Divagations diverses, #poésie, #liste

Repost 0

Publié le 28 Mars 2014

Pas deux fois ; pas cette fois ; par deux fois ; cœur de forge ; rouge au front ; au frontispice de mes incandescences ; maux de tête ; rage dedans ; désormais ; les corps nus déshonorés orneront les matins ; thé glacé & bière blonde ; tête à queue ; que du par cœur et pour un parterre de fous feindre la genèse ;  rejaillir dans l’espace ; prise de bec à tir d’aile ; le canard tête coupée, c’est un couac et une pierre qui tombe dans la marre ; regarder ; ronds dans l’eau ; auréole sur la tête dans anges ; réalisme ; pointillisme ; et faire corps avec le décor ; des grands trous dans la terre ; pierre à pierre avancer à pied ; à pied ; à pied ; mille pattes et autant des cheveux des anges ; Jéhovah, et rejoindre le gisement ; l’homme grisé et je parle de chevelure ; homme grisonnant ; dormir là ; belle étoile ; et les toiles des maîtres qui tapissent et jalonnent les revues d’arts ; un gros chat ; tapi vert ; tapi rouge, communiste ; oraison communautaire du côté où le soleil se lève et soulève le voile ; on s’envole ; au vent frais ; le printemps et la brise sous la prose ; jaillissement raisonnable ; sous les pavés les nombres

Voir les commentaires

Rédigé par Ceci est un blog

Publié dans #Divagations diverses, #liste

Repost 0

Publié le 27 Mars 2014

C'est vrai que la fellation laisse de grands souvenirs aux hommes et que cela peut sembler, chez nous les mâles, une obsession. C’est que la fellation un plaisir différent, souvent plus conscient que la pénétration parce que l'homme est passif durant la fellation est donc concentré sur ce qu'il ressent alors que quand il baise il perd ses sensations dans l’effort, devoir bien faire, tenir longtemps, assurer, être performant, etc.

Il est vrai que l'on a rarement vu une fille obsédée par le cunnilingus comme l’homme par la fellation, peut de femmes en parlent, s’en souviennent comme d'un moment de grâce, ou alors elles ne le disent pas.  

Voir les commentaires

Rédigé par Ceci est un blog

Publié dans #aphorisme, #Je est un Blog, #recyclage

Repost 0

Publié le 27 Mars 2014

Tu me désir, c'est beau, tu n'es pas si mal tombée parce que je suis un homme bien, mais tu aurais pu mieux tomber aussi, car je ne suis pas aussi beau que peuvent l'être les mâles - Moi-même et mon autofiction 

Viens, tu es belle et plus jeune que moi, tu seras parfaite pour jouer à mon autofiction. Je cherche une partenaire avec du style et des poignées de médicament. Et en plus toi tu sais faire bander les hommes - Moi-même durant les castings

Tu as les seins lourds de seins, une poitrine métaphysique et trans-littéraire. Je voudrais que tu sois enceinte pour tremper ma plume au lait de tes seins lourds de laid surtout si tu portes dans ton ventre une fille qui deviendra laide - Dialogue au sein et au non-sens de mon autofiction

Je porte en moi plus de danger et de faiblesses qu’une femme enceinte ; mais moi, je ne vais jamais accoucher, c’est ma chance et le prix de l’arbitraire de la naissance - Autofiction de mon autofiction

Je ne suis pas laid, je suis juste comme un gros, mais c'est suffisant pour dévaloriser l'image que j'ai du corps que je pourrais avoir - Posture du laid pour apitoyer mon autofiction

Je me demande souvent sur ce que l’on éprouve quand on fait l’amour à une loutre. En même temps je ne suis pas sûr de savoir à quoi ressemble une loutre. Ni son vagin. Je crois que la question que je me pose c’est ce qu’éprouvent les hommes qui font l’amour avec des loutres, mais j’ai peu d’intérêt de savoir si la loutre jouie - Les sentences de l’autofiction

Remplacer le je par le jeu c’est le pouvoir de la fiction, autofiction ou non, j’écrirai donc la vie d’une femme qui monte dans une voiture et roule - mise en scène autofictionnelle

Elle est rousse et moche mais je la trouve belle, mais c'est subjectif, elle me fait penser à une fille que j'ai aimé et qui me faisait les meilleures fellations que j'ai connu, la fellation est un puissant focus de mémoire - la nostalgie de mon autofiction

Voir les commentaires

Rédigé par Ceci est un blog

Publié dans #Je est un Blog, #recyclage, #écrire

Repost 0

Publié le 26 Mars 2014

Comment est-il possible que je l’ai oublié ? Où étais-je ? Où avais-je la tête et l’esprit ? Un surplus d’écriture qui conduit à oublier l’écriture et faire un accro dans le revers des jours. C’est une honte, un raison solitaire qui fume et qui me regarde avec un mépris ironique. C’est drôle, c’est triste ; c’est une urgence qui convoque des mots et qui me fait poser la question de la quotidienneté. Si oublié un jour me conduit à écrire plus et peut-être mieux ; mieux au sens de meilleur de moi, alors peut-être que la contrainte a été épuisé et que l’oubli de ce jour perdu alors est un futur plausible. Je n’y crois pas - ce n’est pas possible - c’est un oubli comme un écart de conduite - je vais tricher pour rattraper le jour en moins - mais je me questionne, qu’en est-il du réel ? Trop de porno, trop de mot, trop de temps d’écran, trop d’habitude, ou un trop plein qui conduit sans y penser à passer à minuit et à oublier ; le pire ce n’est pas de ne pas avoir écrit mais c’est d’avoir oublié qu’il fallait le faire ; j’ai déjà eu des retards parce que j’étais contrains à être loin de l’écran des jours durant mais je pensais à ces mots non écrits alors que là rien … c’est en revenant y écrire aujourd’hui que j’ai vu le trou.

Article poste daté avec un jour de retard

Voir les commentaires

Rédigé par Ceci est un blog

Publié dans #Chronique chaotidienne, #Je est un Blog

Repost 0

Publié le 25 Mars 2014

Lèves toi et aime !

Vous sous-estimez mon addiction à vos notifications ...

Il y a des mots qui se passent de commentaire.

La roue tourne, les heures tournent, les pages se tournent, mais nous restons toujours les mêmes.

Pour un demi-milliard de dollars, je vendrai mon âme et sa caution ; pour une femme qui me témoigne du désir, je vendrai tout le reste.

Il est fascinant de voir avec quelle facilité on peut enfiler les lieux communs.

L’ingénuité est un art & un art de vivre

Je n’ai jamais tué personne, pourtant je me dis parfois que l’on doit se sentir mieux une fois que l’on sait ce que cela fait. Pas un plaisir mais un soulagement devant un mystère.

Dans nos vies il n’y a jamais assez de premières fois.

Sauver la vie de quelqu’un ça doit sûrement être sympa mais sauver l’amour de quelqu’un ça c’est vraiment un truc de bonhomme !

Tant va l’aphorisme à l’amer qu’à la fin on a la tête pleine d’eau …

Ceci n’est pas une phrase, ce n’est pas une pipe non plus

Je n’ai pas isolé ma phrase, mais mots prennent l’eau.

Notre écriture serait nettement plus girly si nous pouvions écrire des gif animés.

Je suis un écrivain honnête, mais la place de mes personnages devrait être en prison.

Voir les commentaires

Rédigé par Ceci est un blog

Publié dans #aphorisme, #poésie, #Divagations diverses

Repost 0

Publié le 24 Mars 2014

Elle s’était levée à l’aube ; plus tôt que les autres pour être seule parce qu’elle n’aimait pas être regardée quand elle se lavait des traces laissées par la nuit ; elle prenait doucement sa trousse de toilette, le jerricane d’eau et marchait quelques minutes dans le sous-bois ; elle arrivait alors dans un endroit à l’écart là connu d’elle seule là où personne ne pourrait venir la surprendre ; alors, elle pouvait soulager sa vessie de la nuit sans peur d’être vue. Elle pouvait ensuite se laver le visage, l’eau glacée offrant une morsure salvatrice pour faire disparaître les relents noctambules de son visage blond ; ensuite elle sortait sa brosse à dents, elle y étalait une couche régulière de dentifrice qu’elle humidifiait d’un filet d’eau de roche. Elle se retournait, tournant le dos à la forêt et faisant face à la falaise et en contrebas la vallée sauvage et enfin elle pouvait se frotter les dents, la langue, nettoyer sa mâchoire dans l’écume blanche et baveuse que produisait la brosse à dents qu’elle maniait vigoureusement. Elle regardait les oiseaux et les nuages, l’air frais lui donnait un entrain vigoureux, elle se sentait libre. Pourquoi était-ce pour elle un geste si impudique ça, personne ne pouvait le dire. Quand elle avait fini de nettoyer sa parfaite dentition, une fois qu’elle avait rincée sa bouche et recraché le mélange aqueux de sa bouche elle pouvait retourner au camp et retrouver ses compagnons d’aventure.

Voir les commentaires

Rédigé par Ceci est un blog

Publié dans #écrire, #recyclage, #Divagations diverses

Repost 0

Publié le 24 Mars 2014

Je rêve de gloire, de voyages, de sushis, d'avoir de la volonté et de rattraper mon temps perdu et parfois - souvent - je rêve de filles faciles parce que tout serait plus simple dans la vie si l'on pouvait avoir des relations sexuelles facilement dans la joie et la bonne humeur et la gratuité réciproque d’une relation humaine. Je ne pense pas que la facilité d'accès à la sexualité ou à une relation signifie qu'ensuite la relation humaine ou sexuelle est simpliste ou qu’elle perd en complexité. Je dis simplement que l'énergie que doivent mettre les hommes comme moi, c'est-à-dire les hommes normaux, célibataires dans un monde de couples formés et fidèles, pour glaner les faveurs sexuelles d'une femme pourrait être plus "utile" à autre chose, à créer, à vivre, à écouter, à avancer, etc. J’ai fait le choix de la vie de célibataire pour la liberté et la possibilité de me consacrer à mes choix, mais devoir toujours déployer les mêmes efforts pour espérer du sexe c'est, je trouve une perte de temps ; et pire c'est la victoire du couple. N’est-il pas triste de se dire que le couple n’est rien qu’une forme d’assurance sexuelle ? Mais point trop de misérabilisme, ceci n’est pas un cri de désespoir mais un soupir de paresseux ; c’est ça la vérité, il n’y a pas plus aphrodisiaque que la liberté mais pas plus exigent en énergie non plus.

Voir les commentaires

Rédigé par Ceci est un blog

Publié dans #Je est un Blog, #femme, #érotisme, #recyclage

Repost 0