Publié le 30 Avril 2011

Regarder par le petit coin de la serrure - carrée - et s’offusquer ou s’enorgueillir du geste culotté de vouloir voir les petites culottes et les fesses des fillettes ; c’est un fait étonnant qui est là sous mes yeux Google fouille dans mes écrits et peut être dans la fange de mon esprit par strates licencieuses et égraine les pollens pervers qui parsèment les mots ; on pourrait croire que Google surprend une intimité à travers une fenêtre, mais suis-je une fenêtre ? Où y a-t-il en moi des t-shirt de femme nue ? Et d’ailleurs qu’est ce qu’un t-shirt de femme nue ? Oui je l’avoue j’ai des t-shirt sur lesquels s’impriment des silhouettes de Kate Moss et d’autres femmes hédonistes aux poses lascives figées et floquées sur le tissu. Je suis un voyeur de mes propres espérances mais jamais je n’ai imaginé quelqu’un de nue en bateau, ni une femme, ni une fille, ni une fillette, pas même une fille déculottée, je suis malade en bateau, je suis en roulis et en remous je ne suis pas à ma fête et surtout pas celle de mes sens, alors à quoi bon croire que mon esprit échafaude l’idée qu’une fille accroupie se tenant au bastingage d’un navire, jupe retroussée pour soulager sa vessie et en écrivant ces mots ce n’est pas le désir qui monte mais la tête qui tourne alors je vais rester à terre et dire à Google que tout ceci n’est qu’un vaste hasard d’algorithme

Voir les commentaires

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Je est un Blog

Repost 0

Publié le 29 Avril 2011

Pourquoi est-ce que je me refuserai de parler de l'information du jour ; le mariage anglais de Kate et William que tous le monde semble avoir suivit, même si moi ça m'a donné une bonne raison de ne pas allumer la télé ni la radio ni la bouteille échoué devant ma porte - parce qu'il arrive encore que l'on m'envoie des bouteilles amères -. Mais si mes calcules sont bon - j'ai passé la matinée à calculer cela - c'est dans pas longtemps que Kate et William devraient attaquer la nuit de noce. J'aime à jouer les naïf et croire que la belle et son prince se sont refusés l'un à l'autre jusqu'à être marié devant la terre entière. Si par chance, miracle et bonheur c'était le cas je me délecterai de l'envie brûlante qui dévore les jeunes mariés et l'impatience qu'ils doivent connaître de passer de du devoir mondain au devoir conjugale. Parce que belle robe ou non, caméra ou pas, peut on concevoir un mariage dans les règles sans nuit de noce ? La dernière caméra éteinte Kate va t elle se jeter sur son prince pour lui faire l'amour comme une furie ? William saura t il offrir à Kate un orgasme de princesse ? Là devrait être toute la question ; Kate jouira t elle comme une princesse ou comme une roturière ? Affaire à suivre

Voir les commentaires

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Chronique chaotidienne

Repost 0

Publié le 28 Avril 2011

Ma danseuse, entretenir sa danseuse, ma meneuse de revue, ma revue à la barre et la belle dans le miroir et la faire danser la danseuse, lui faire chanter le corps le long des bars du port ou sur les lignes de mon blog, danse ma danseuse, le corps tout juste femme, les formes juste évoquées, le juste au corps ajusté au corps elle danse encore, elle danse à peine, elle n'est pas reine, pas princesse par principe non plus, ma grenouille sans baisers, juste son corps de ballerine à l'ombre du parapluie, funambule et femme fatale, enfant bulle et fable féminine sur la courbe élancé d'un bassin court vêtu, court taillé à même l'os, plongée sur le fil de la ligne ; à la pêche sur la vague comme sa sueur salé qui perle sur la peau satinée plus douce que le grain de la page

Voir les commentaires

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Chronique chaotidienne

Repost 0

Publié le 27 Avril 2011

Peut-on écrire sur rien, sur un mot qui n'en est pas un, sur un son, sur un truc, une inspiration où une volute de fumée, sur quelques gouttes sueur sur mon âme transpirante ? Je voudrais bien trouver un mot inconnu, une sonorité étrange, l’écrire en espérant qu’un jour un homme dans la foule anonyme à l’autre bout du monde se mette en tête de chercher ce même mot sur Google pour qu’il finisse par arriver sur cet article. Peut être que les internautes arriveront ici en cherchant un mot inconnu. Mais à quoi bon chercher un mot inconnu ? Qui peut bien vouloir utiliser un mot inconnu et de toute façon que peut bien pouvoir signifier ce mot inconnu ? Il est peut être étrange mais il n’est pas étranger, il est vierge, neuf, vide comme une coquille d’œuf et libre comme tout ce qui est possible. Et par un heureux hasard, un curieux hasard, un non-signe du destin signé de la main de dieu un jour vous n’aurez pas vu passer le bonheur et il vous faudra ce mot, mon mot, le mot à tous le monde, le mot à partouze ; si dieu a un peu de suite dans les idées et qu'il peut suivre la suite de mes idées à moi il saura peut être quel est ce mot. Moi j’écris ce que je ne pourrais jamais écrire et vous lisez ce que vous ne pourrais jamais lire, personne ne peut même penser un mot vierge. Le serpent se mord la queue, le singe aussi, je suis ému et je vous irrigue du reste

Voir les commentaires

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Divagations diverses

Repost 0

Publié le 26 Avril 2011

il n'est jamais unique mon visiteur, il n'est jamais le mien, le mon unique, il n'est jamais alpiniste du mont unique mon visiteur, il vise à être à l'heure c'est à dire a être là sur le fil de mes mots, c'est sans appel, sans rappel, les articles à la pelle quand l'écriture ratisse relativement la lune et le linge blanc et lavé qui sèche au sud de ma voisine, ne soyez pas haineux mais ne soyez pas douillés on va rentrer en écriture comme les espagnoles sont entrées en conquérant en Amérique du sud, quelques mots en featuring de la colonisation ; on va tous vous bouffer et quand je dis on c'est un je et le vous c'est tout le monde étranger sans ma culture, je vais vous coloniser des pieds au colon en passant par la tête parce que je ne suis jamais avar d'un détour ou d'une digression. Et toi si tu hésite à venir faire sentir tes aisselles ou le sel de la transpiration qui perlait sur tes seins alors à quoi combler le jour d'un article dont je sais qu'à minuit déjà il sera éculé ? L'hyper ponctuation a sera t'elle mon vice de l'année ou du moins du mois ? Histoire de changer un peu et de se dire qu'on ne se laisse pas porter par les godasses depuis trop longtemps portées qui avancent comme un vieux cheval de trait. Mais ce n'est pas d'un trait que je ferai ponctuation nouvel - ça a déjà été moi - et même un peu fait comme la rose en février et le muguet en mai, plus rien ne nous appartient

Voir les commentaires

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Je est un Blog

Repost 0

Publié le 25 Avril 2011

Aimer la fin du monde est-ce là un signe de mauvaise santé mentale ? on pourrait se le demander, parce qu'un coté avoir foi en la fin du monde ça peut vous faire passer pour un gothique rebelle et satanique qui va faire des messes noires pour faire advenir la fin du monde où au pire vous faire passer pour un nihiliste et donc pour un illuminer. Dans l'autre sens dire que l'on attend la fin du monde c'est aussi un signe de santé mentale parce que lorsque qu'on le regard bien ce monde c'est de la merde alors en espérer la fin ce n'est pas une perte ça serai une façon de faire table rase - et non table ZAZ - et de recommencer. Mais surtout avoir foi et fascination pour la fin du monde c'est une pure posture, un pur concept, c'est abstrait et absurde parce que la fin du monde ne viendra pas - sauf pour les témoins de Jéhovah - la fin du monde n'est qu'une idée construite de tout part ; au mieux nous vivons / vivrons la fin de civilisations mais pas du monde, alors il ne faut pas avoir peur des gens qui aiment la fin du monde parce que croire en la fin du monde c'est comme croire au père noël ou aux dragons, c'est juste un joli mythe, une drôle d'histoire, juste des mots

Voir les commentaires

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Je est un Blog

Repost 0

Publié le 24 Avril 2011

Quand on a que l'amour à offrir en partage, voilà qui pourrait faire un bon début d'article oui sauf que je n'ai pas que l'amour à offrir en partage et je crois de surcroit que cela a déjà été dit ; foutre dieu comment puis-je utiliser le conditionnel alors que je sais tout à fait que c'est monsieur Brel qui n'a que l'amour à offrir en partage et que la simple pensée de ces paroles me décline la chanson dans le réduit de mon cerveau et quand j'use de l'expression réduit de mon cerveau ce n'est pas à un mixer que je pense même si le mixer pourrait très bien réduire mon cerveau à l'état de soupe neuronale mais végétative mais c'est à Thomas Fersen que je pense qui chante dans un de ces morceaux depuis le réduit de son cerveau ; je pense aussi à des toilettes et à la buanderie d'une maison américaine modeste ou à un placard japonais aux portes de papier coulissante mais bon je n'ai pas d'amour, pas que ça à faire, pas que ça à donner, donc je ne sais pas ce qu'il se passe réellement quand on a que l'amour à offrir en partage. Mais si tu veux ce soir on peut partager un verre, un plat de pates, un éclat de rire, une heure de sexe, un lit, une voiture ou une part de pizza mais je te l'accorde je n'en ferai pas une chanson et si même c'était le cas ça ne sera jamais un tube

Voir les commentaires

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Je est un Blog

Repost 0

Publié le 23 Avril 2011

j'ai dormi - j'ai reposé - j'ai mangé - j'ai pluie - j'ai féria - j'ai envie de jouer - j'ai bonjour Twitter - j'ai samedi - j'ai bonjour - j'ai gâché - j'ai rêvé - j'ai chenille - j'ai machette - j'ai pas douché - j'ai sucé - j'ai bonbon mentholé - j'ai pas lavé - j'ai twitté - j'ai blogé - j'ai pas envie de sortir - j'ai envie de sortir - j'ai photographié bientôt - j'ai disque rayé - j'ai NBA - j'ai pas baisé - j'ai rechargé - j'ai la voiture garée - j'ai canal + à la télé - j'ai école de princesse - j'ai massacre de princesse - j'ai peur vidéo ludique pensé - j'ai lu - j'ai lu lampe allumée - j'ai mes préférés - j'ai encarté - j'ai critiqué - j'ai fâché - j'ai continué d'attendre un mail - j'ai rien lâché - je n'ai rien sucé - j'ai allitération - j'ai alimentation - j'ai chié - j'ai lu - j'ai vu - j'ai visité - j'ai chassé- j'ai par la télé voyagé - j'ai le goût de cet article - j'ai le goût retrouvé - j'ai page tournée - j'ai répété - j'ai pas crisé - j'ai la plume déliée - j'ai l'esprit délesté - j'ai de la suite dans les idées - j'ai pas obligation à rimer - j'ai un jour rêvé d'une prostituée - j'ai croisé des brunes enchaînées - j'ai voulu des rousses délurées - j'ai pris mon pied - j'ai des fleurs mauves - je ne suis pas sorcier - ma plus a crissé - le gravier à glissé - le corps gisait - le point venait - les dents tombaient - les gens tremblaient - la télé zappait - trâces démasquées - et eau de boudin

Voir les commentaires

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Divagations diverses

Repost 0

Publié le 22 Avril 2011

écrire une chose diabolique six cent soixante six jours après le début c'est l'enjeux du jour ; mais bordel je n'ai pas d'inspiration ; je suis un écrivain de merde !!! je devrais aller me pendre ou bien sacrifier un bébé ou alors violer une petite fille ou que je me décide à ouvrir en deux le corps encore chaud d'un témoin de Jéhovah ou d'un porc bien gras et plonger mes mais dans leurs entrailles à la recherche d'une plume. Et si la plume est dans la tête alors il me faudra trancher des têtes et fouiller les cerveaux en entrant ma main par l'orifice ensanglanté. Ca n'arrivera qu'une fois dans l'histoire du blog, c'est le seul jour de ma vie numérique où mon travail à 666 jours d'existence. Alors il ne faut pas se rater, pas comme le suicidaire dont la corde rompt ou la balle ricoche, il faut se réussir dans le grand guignol, le sang et les organes éventré, la tripes et les corps de bébés congelés parce que c'est tendance et une jambe d'adolescente tranchée dans le jardin parce que c'est d'actualité.

 

C'eut été facile si aujourd'hui était tombé hier, j'aurai fait mes choux gras d'un 21 avril d'un monstre blond ou d'un monstre borgne, de l'horreur de l'indifférence et du mépris - pas celui des partis mais celui des partisans ; j'aurai fait mon horreur d'un quotidien cruel - mais aujourd'hui tombe aujourd'hui et pas hier et aujourd'hui je taille dans le gras, dans le gore et la fillette sacrifié par la marionnette de Guignol parce qu'il le faut rendre hommage aux superstitions qui nous soufflent que le chiffre six par trois fois aligné c'est le chiffre de la bête ; une bête à cornes, bête à trois couilles, bête sans cœur et sans âme alors pour la gloire d'un Satan de cinéma je devrais faire dans l'horreur et tuer par dix coups de couteau une femme et faire rouler le cadavre d'une grosse femme morte sous un pont pour qu'il gise dans la crasse d'une ruelle. Les vers mangeures de chaires mortes viendront grouiller dans sa graisse dévorant son cœur dans l'indifférence des passants qui l'ignorent.

 

Peut être que violer un adolescente aurait été plus horrible, peut être que massacrer une centaine d'arabes, de nègres et roms aurait été plus horrible, peut être que j'aurai pu m'acheter un i-pad 2 ou me marier avec une moche ça aurait été plus horrible mais ce soir j'ai décidé de faire dans la situation inutile, à n'en pas douter le jour # 667 sera meilleurs ; pas pire

Voir les commentaires

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Divagations diverses

Repost 0

Publié le 21 Avril 2011

je crois que le troll est en fin de vie, à moins que la population entière soit trollifié, le troll est mort parce que le monde entier - populace et masse informe - empiète sur ses plates bandes, il n'a plus le monopole de la connerie de mauvaise foi et du divertissement numérique. Le troll c'était la hype il y a quelque temps mais comme toutes les modes le troll est passé de mode, bien sûr on peut toujours trouver du troll soldé, de ces trolls qui pensent encore qu'ils sont importants, qu'ils sont - quelqu'un - parce qu'ils trollent pour le plaisir et la compétition. Mais ils se leurrent le troll est un élément du passé. On publie des livres sur le troll, bientôt des films, le troll est dans les séries télé et à n'en pas douter le troll sera bientôt dans la publicité pour nous vendre des tampons ou des cubes de bouillon de poule. Bref le troll est mort et il ne ressuscitera pas. Le troll c'est comme le Néandertalien il ne survivra pas à son époque et son époque est finie. Les cyniques de mauvaise foi sont devenu les héros de séries télé et le troll a perdu son bâton de pèlerin. Je sais que c'est triste de voir s'éteindre une espèce qui a été un pilier des Internets pendant si longtemps. Mais il faut se rendre à l'évidence, le vrai troll est un fossile, un ancêtre ou un commentaire empaillé sur votre forum / blog. Les Anonymous ont tués le trolling en en faisant un outil de masse, un outils médiatique et très hype, c'est ça l'avenir, c'est enrôler le premier con venu et lui ordonner de troll, le troll a perdu son âme, son coeur et son élan, RIP troll

Voir les commentaires

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Divagations diverses

Repost 0