Publié le 30 Juin 2010

Saigner, saigner et saigner encore pas de quoi en faire un fromage, quoi qu'un fromage de menstruation serai très humm non il ne serait pas, il ne serait rien même si on trouvera toujours un mâle pour s'en baffrer, on en trouve toujours un ...

Voir les commentaires

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Divagations diverses

Repost 0

Publié le 30 Juin 2010

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Pictogranimation

Repost 0

Publié le 30 Juin 2010

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Pictogranimation

Repost 0

Publié le 29 Juin 2010

En photo, la prendre en photo l'insaisissable je ne sais quoi qui fait le monde, le prendre en photo mais ce n'est qu'un brouillon, je ne suis pas photographe, je ne suis pas artiste, je ne fais que gribouiller des bouts d'images, je ne suis pas Nan Goldin et même si j'emmerde Sophie Calle je me plonge en photo comme on fouille les organes du monde vivant, photographier ce que l'on ne voit pas, non photographier ce que je seul le vois, non photographier ce que je veux garder du monde, non photographier ce que je veux montrer, non photographier juste pour photographier, fouiller les viscères palpitantes du monde, des hommes, le charme de femme, le trouble des demoiselles et toujours pour mon plaisir, je photographie sans savoir faire en ne faisant que suivre ce que j'aime et si je peux être un tant soi peu doué à travers mes images je dois reconnaitre que de l'écrire est d'un ennuie ennuyeux

Voir les commentaires

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Je est un Blog

Repost 0

Publié le 28 Juin 2010

Britney Spears ma petite entreprise dans la boite à rêves ne cesse de faire tourner les engrenages fanatiques de mon esprit fantasmatique, Britney Spears l'apologie imparfaite de la décadence, lolita plus médiatique de délurée, astronomique tubercule qui traverse les cieux et ondule de trous noirs en théorie fumeuse, ils ont souillé Britney Spears et ont construit mon mythe, un penchant honteux, une sale manie, une séduction frappée pour l'art pathétique de la demoiselle devenue je ne sais quoi, mère maquerelle de maigres singles, mère maquerelle de ces fantasmes en chaire donnée, y'a tout à voir et encore plus, mini jupe, strass et paillettes et parfois rien, l'oeil rivé sous sa jupe je dresse l'inventaire de mes pensées pas forcément salaces mais fascinées comme le moucheron un soir d'été qui flirt et danse sous les ultra violet, Britney Spears ne lira jamais ces mots, jamais elle ne touchera mes mots, n'effleurera l'idée de mon existence mais est-ce mieux comme cela ? 

Voir les commentaires

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Divagations diverses

Repost 0

Publié le 27 Juin 2010

Découper des comics, ne plus les lire ou alors les lire à coups de ciseaux, pas par méchanceté juste pour la beauté du geste, je parle de celui qui suit, tapisser tout un mur de vignettes de comics de gentilles filles aux pouvoirs vraiment super et aux collants vraiment moulants, sexy aussi et des héros de papiers colorés, encrés avec talent les muscles saillants bref découper des petites images pour agrémenter un intérieur d'une touche de culture pop et aujourd'hui d'autres choses, d'autres gens, jeunes filles aux soleils pour roussir les visages et le feu pour roussir le repas, le temps qui passe que l'on célèbre et le sommeil qui nous fuient, urgence ne dormons plus le temps nous guette et l'age aussi, un jour faudra surement se faire vieux mais pas demain y'a football et les guignols de l'arbitrage, comme en 1966 et les grands noms comme les petits noms glose les buts et le nom de Miroslav Klose, adieu anglais, adieu fairplay, adieu le foot, la coupe est pleine et le monde se rit des arbitres, dieu est un joueur de baseball à n'en pas douter

Voir les commentaires

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Je est un Blog

Repost 0

Publié le 26 Juin 2010

Et voilà une boucle de bouclée, un an de blog quotidien, tous les jours venir au front pour écrire, un an que je n'ai pas vu passé, il y a un an je me posais là et je me lançais ce défis sans enjeu et ce jeu sans règle pour me forcer à écrire au moins une fois par jour, écrire peu importe quoi mais venir manier les mots pour entretenir le lien qui m'uni à l'écriture, forger une habitude, un réflexe et conjurer la page banche et la procrastination, et tous les jours c'est mon combat, trouver le temps et l'envie, l'inspiration pas la peine, je suis là pour me trouver là, pas pour le talent, pas pour l'émotion, je suis là pour fouiller en moi et si ce que j'éventre sur ces pages trouve du sens en vous alors c'est du bonus avec un gout de cerise. Je n'ai pas vu passer le temps, je me souviens des débuts quand je me disais que jamais je ne tiendrai si loin qu'aujourd'hui, je n'ai pas le vertige, ce n'était pas une fin en soi, un an, pas un but, pas plus qu'une étape alors demain je serai là, encore demain après et après demain jusqu'à quand, jusqu'à l'infini, jusqu'à en faire un roman, jusqu'à la fin, je remonte sur la scène, petit bout de carré blanc pixels brillants et sur ma scène j'écris, je prose, je pose, je rap, je dérape, je rythme, je m'écoute, je percute, j'entretiens, je reviens, je cris, je cause, je case, je sombre, je brille, je pompe, je recycle, je recommence et j'aime ça

Voir les commentaires

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Je est un Blog

Repost 0

Publié le 25 Juin 2010

Oh le troll la vie est belle, où es tu, que fais tu, qu'attends tu pour venir là. C'est amusant pourquoi le corbeau de la vie quotidienne c'est mué en troll sous l'égide de l'air du virtuel ? A quoi bon en changer le nom je doute que ça en change la nature et le plaisir que l'on a en en titiller les plume, être corbeau ou être corbeauté quel plaisir d'esthète non ? Où es tu le troll, le corbeau, l'ombre au tableau avec tes traces de craie sur le revers de ton manteau ou l'ourlet de ta jupette ? Tu étais bien avec tes enveloppes timbrées le cachet de la poste cachant tes origines, aujourd'hui c'est ton IP qui se ballade et le corbeau je t'attends, viens me voir et jouons tous les deux

Voir les commentaires

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Je est un Blog

Repost 0

Publié le 25 Juin 2010

Et bien quoi j'ai mal à la tete sans passion, j'ai le mot qui se refuse, qui se réserve pour demain, trois petits bouts de texte avant que ne vienne demain, alors je ne dirai rien de moins, sans interet, sans sens, c'est si fade n'est ce pas, le dégout de soi c'est fade plus que fameux, dénigrer est si simple que ça n'a pas de sens, trop fragile trop facile ça ne touche pas à la faille mais ça caresse l'égo alors je stop là et reviendrai si vite

Voir les commentaires

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Divagations diverses

Repost 0

Publié le 24 Juin 2010

Serein, ça parle à qui, peut etre à moi, oui comme un vieux souvenir ou un vieux pot qui vient trainer en se rappelant le bon vieux temps parce que le temps présent lui ne ressemble plus du tout à cette époque, sérénité, à quoi bon, à qui bon, je ne sais pas, mais ce n'est pas une raison pour sauter le jour, faut écrire aujourd'hui, voir il faut s'écouter écrire, c'est un beau terme je trouve, écouter ses mots comme s'ils n'étaient pas les miennes, les écouter couler comme le ruisseau, la rivière, le fleuve qui charrie des mots, un chaos bien dirigé, un chaos dans son lit où parfois les mots roulent et les mots coulent, s'amuser à remuer la vase ou deviner le lisse d'une calme surface ou les rides des ricochets, s'écouter écrire et etre mon meilleur public, mon fidèle lecteur, pas ma thérapie mais ma machine à mots

Voir les commentaires

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Chronique chaotidienne

Repost 0