NBA Final 2017

Publié le 13 Juin 2017

La finale NBA vient de se terminer, il est 06 :15 heure de la France et j’ai les yeux mouillés. Ce n’est pas la fatigue, c’est l’émotion. C’est pour cela que j’aime regarder le sport. Je ne suis pas américain, je ne suis pas d’Oakland, je ne suis pas de Cleveland non plus, j’aime ce sport en spectateur plus qu’en partisan et pourtant j’ai eu les yeux mouillés en regardant la cérémonie qui célébra les vainqueurs. Ici le basket, ailleurs le tennis, le handball, le volley, l’athlétisme, partout le sport, toujours l’émotion.

Cette émotion qui me traverse c’est ce que je recherche, c’est ce que je trouve. Au-delà d’un goût d’esthète ou de passionné pour la nature technique et physique d’un sport, il y a cette émotion des hommes qui le pratique. C’est elle qui est contagieuse, transmissible à n’importe qui possédant un cœur et un peu d’empathie. Alors oui je verse quelques larmes pour les histoires individuelles qui se nouent et se résolvent dans le sport, la victoire et la défaite.

Vous pouvez bien vous moquer des supporters en ostracisant leur passion passive pour des pousseurs de ballons et des générateurs de sueurs. Mais il est bel et bien question d’émotion, d’humanité et d’histoires qui s’écrivent par et pour le sport. C’est ce que j’aime. Vous le savez vu que je me répète. Mais c’est normal il est très tôt et je n’ai pas encore dormi. Bonne nuit et merci à cette finale NBA.

Rédigé par Monsieur Ray

Publié dans #Je est un Blog, #Sport

Repost 0
Commenter cet article