Une déclaration de guerre

Publié le 19 Août 2015

Je crois que je me suis décidé à être sérieux ; enfin sérieux ; déjà sérieux ; sérieusement sérieux et donc je crois que je me suis décidé à être mort ; un peu mort ; un peu plus mort ; déjà mort ; légèrement mort parce que si je suis encore un enfant c’est bien que je continu de penser et de croire et de revendiquer qu’être sérieux c’est mourir un peu. Et pourtant, oui, il est temps pour moi de l’être un peu mieux ou un peu plus, un peu déjà et déjà plus sérieux, plus sérieux que moi et plus sérieux que je l’ai été avant ; mais je l’espère encore rester malgré tout moins sérieux que d’autres. Car à défaut de trouver la corde pour me pendre j’ai choisi de trouver le fil du rasoir sur le quel circuler et donc par effet de manche : avancer. Le sérieux il compartimente, il cautionne, il construit, il encastre et il rend carré les choses qui tournent en rond dans sa tête comme une comptine enfantine enfante des allitérations. Ici, décidé, sérieux demain dès aujourd’hui et désormais je vais devoir faire cohabiter l’homme rigoureux qui ancre ses pieds dans le réel pour incarner le sérieux et le poète ubuesque qui folâtre dans l’écume folle de la réalité. Alors, si demain je ne suis pas là, dites-vous bien que si ce n’est moi, c’est donc moi-même. Ou mon autre.

Rédigé par Ceci est un blog

Publié dans #Je est un Blog, #Je est un autre, #écrire

Repost 0
Commenter cet article