La connexion française

Publié le 4 Novembre 2014

Une cascade,

La cascade, le jour

La nuit, la suite.

L’ensuite.

L’enchaînement.

Comme une liste, une litanie, un cycle,

Jour, nuit.

Et les mots,

Des mots, toujours. Encore.

Chaque fois.

Chaque moi, comme autant de soi.

Comme autant de fois que l’on peut se dédoubler.

Se réinventer.

S’inventer.

Inventorier ses mots, comme on surveille un stock,

Séduire son vocabulaire.

Séduire par son vocabulaire, et laisser la ponctuation aux beaux.

L’invention pour les laids, les gros, ceux aux pieds du mur pour se glisser aux pieds des femmes.

Au pluriel.

Toujours les femmes aux pluriels, plus les ailes, plus leurs airs de rien.

Tout un monde.

Quelques mots.

N’a pas peur,

Même pas peur,

Même pas peur d’être lu, vu, su,

Surtout pas peur du jugement,

Ni d’autrui, et la langue épée pourra m’échoir.

Rédigé par Ceci est un blog

Publié dans #liste, #Prose, #poésie, #Ponctuation

Repost 0
Commenter cet article

Anonyme 05/11/2014 00:55

Je pense sincèrement qu'il est grand temps d'arrêter ce blog, plus ou si peu de lecteurs, pas de talent, pas d'inspiration, pas de séduction. Rien. J'ai essayé à mon humble niveau, je ne sais pour les autres mais je préfère la franchise : tu pourrais t'entrainer à écrire pour toi, tu as quelque chose cependant, persévère.
En me relisant, je ne me trouve pas très sympathique mais c'est ce que je pense.
Continuer, surtout pour soi, c'est important.

Ceci est un blog 06/11/2014 00:04

Alors bon départ.
Je n'étais pas grave, j'étais juste lucide, enfin je crois.

Nom de 05/11/2014 23:24

La tâche est de taille dans ce cas -devenir meilleur- mais c'est courageux de ta part, alors... courage !
Tu m'épates presque pour une fois. C'est très con ce ton affecté . C'est dommage, je suis contrainte de partir; moi c'est l'inverse, je dois apprendre à être mauvaise - pas dans le sens de l'écriture- le reste, mais j'ai des ressources.

Ceci est un blog 05/11/2014 09:10

Si tu as lu les articles précédents, je ne sais plus quel jour proche d'aujourd'hui, j'évoque une possible fin. En même temps, je me sens tellement engagé que dans la durée que cesser ce blog serai un échec ...
Il ne me reste plus qu'à redevenir meilleur. Ou à le devenir.