Joyeux post-anniversaire à mon blog

Publié le 30 Juin 2015

Et voilà déjà, six ans derrière, et déjà six longues années que je tiens ce blog avec une assiduité quasi parfaite, quotidienne si on excepte les jours où je n’ai pas pu. Oui. Voilà six ans.

On regarde derrière et déjà tout ce temps là. Curieux.

Depuis peu et sans rapport avec ce cycle calendaire je me suis plongé dans la relecture de ce blog, depuis mes débuts dans l’idée d’en sortir la moelle poétique. La recueillir.

Alors je me lis, je me relis comme je lirai un  auteur étranger et j’éprouve une sensation étrange qui parfois va jusqu’à ce que je me sente mal à l’aise. La confrontation avec cet autre moi d’il y a six ans est compliquée ; étonnante. Il y a des choses que je n’arrive pas à relire, elles me semblent grotesque et le grotesque m’a toujours mit mal à l’aise. Parfois je relis et j’apprécie la prose comme celle d’un auteur qui me serait étranger. Et là c’est glorifiant pour l’égo.

Mais ce qui m’étonne le plus, finalement, c’est ma stagnation stylistique ; à en croire que ce blog est le lieu de mon embourgeoisement. Je reviens toujours sur les mêmes choses, réécrire les mêmes thèmes, redonder dans mes formes. Pour certains on pourrait voir dans cela une manifestation du style. Moi je ne sais pas.

Je sais juste qu’enfin j’accepte en moi la part de poète et l’ambition littéraire. Et c’est au filtre de cela que je me relis. C’est étrange. Qu’est-ce que je cherche ?

Bon anniversaire en retard à moi-même. Je suis ici né le 26 juin 2009.

Rédigé par Ceci est un blog

Publié dans #Je est un Blog, #mélancolie, #écrire

Repost 0
Commenter cet article