Articles avec #vide grenier tag

Publié le 12 Mai 2016

Les livres sont des objets, ce sont des mots mais ce sont aussi des objets, physiques et palpables imprégnés d’un réel et d’une aura. Et aussi sûr que je suis entrain d’étaler des lieux communs un livre est fait de pages et de couvertures. Je suis très sensible à l’esthétique de certains visuels, surtout les vieux visuels, les illustrations des années 60, 70 parfois 80 qui sont souvent empruntent d’une désuétude lyrique qui flirte avec le kitsch autant que la poésie. Ce matin là, devant le stand d’un père et de sa fille qui vendaient tout et rien au milieu de quelques autres libres mon regard a été interpellé par deux couvertures ;  

Le visage impassible du chevalier blême dans son armure noire sur Le Secret des Runes un livre de Michael Moorcock et une couverture très étonnante de Tristan et Iseut où les deux amoureux si montrent comme des héros érotiques arrachés à un Eden hédoniste. Pour ces deux couvertures je savais que je voulais acheter ces livres ; pour ne rien gâcher le texte de Tristan et Iseut est un classique presque intemporel qui a toute sa place dans une bibliothèque chinée. Quand au Moorcock c’est un amour de rôliste, donc un amour de jeunesse. J’ai connu son univers noir et épique au travers du jeu de rôle Hawkmoon sans vraiment jamais prendre la peine de lire l’œuvre de l’écrivain ayant inspiré tout cela. Pour 1 euro par exemplaire je n’ai pas hésité.

Les deux éditions datent de 1969, à priori une année très inspirée pour les couvertures.

Je reprenais donc ma promenade dans le vide grenier en emmenant avec moi particulière un Tristan et une Iseut que je trouvais très pop-héroique et ça me plaisait. Soudain mon regard s’arrête sur un autre couple héroïque dont l’illustration de couverture m’a séduite. Un certain Luke et une certaine Leia les héros de Star Wars. Je regarde et le couple de vendeur avait la « première » trilogie en poche. Amoureux de cette illustration de Luke et Leia que je trouve très en phase avec celle de Tristan et Iseut j’ai demandé le prix. 2 euros pour les trois livres, je suis parti avec.

Voilà donc cinq nouveaux ouvrages qui rejoignent les pages de chiner sa bibliothèque. Actuellement, le montant de la bibliothèque est de 7 euros.

Avouez qu'ils sont beaux ce Tristan et cet Iseut, fière et nu comme au premier jour
Avouez qu'ils sont beaux ce Tristan et cet Iseut, fière et nu comme au premier jour
Avouez qu'ils sont beaux ce Tristan et cet Iseut, fière et nu comme au premier jour
Avouez qu'ils sont beaux ce Tristan et cet Iseut, fière et nu comme au premier jour

Avouez qu'ils sont beaux ce Tristan et cet Iseut, fière et nu comme au premier jour

Voir les commentaires

Rédigé par Monsieur C

Publié dans #brocante, #vide grenier, #videgrenier, #livre, #bibliothèque, #SF, #chiner

Repost 0

Publié le 9 Mai 2016

Cela fait quelques temps que je visite les vides greniers, brocantes et marchés aux puces. Parfois comme vendeur pour me libérer des choses que j’accumule et qui finissent par encombrer le quotidien et plus souvent comme promeneur, chineur à la recherche de rien de précis, d’une pièce de déco, d’un jeu vidéo ou d’un objet insolite. Pour tout dire, le plaisir de chiner c’est surtout celui de la balade ; c’est un loisir de plein air – souvent –, d’errance et d’inconnu. Et partir faire un vide grenier c’est surtout un prétexte pour sortir de chez moi assez tôt pour croiser le soleil fraîchement levé, visiter des villages dont j’ignorais l’existence et aller à la rencontre d’objets.

Récemment, j’ai aussi découvert par une nuit d’insomnie qu’il y avait beaucoup de Youtubeurs orientés geek et jeux vidéo qui faisaient des lives vide grenier ou des retours de vides greniers dans lesquels ils partagent avec leur public les achats et les trouvailles qu’ils ont réussi à faire en chinant, souvent de très bon matin, sur les marchés aux puces. Je suis assez fasciné par cette démarche et par l’intérêt que le public semble y trouver. Et souvent les choses qui me fascinent m’interrogent aussi un peu.

À ces deux premiers points est venu se télescoper un lieu commun que l’on entend souvent et qui laisse entendre à ceux qui l’écoutent que la culture coûte trop cher. C’est à l’intersection de ces trois points qu’est née mon envie de créer sur ce blog une nouvelle rubrique, qui à défaut d’être nouvelle sera même je crois la première rubrique à être abritée sur mon blog. C’est rubrique c’est : Chiner sa bibliothèque.

Mon but ? Acheter des livres – principalement – à de tout petit prix au gré de mes promenades en vide grenier afin de me constituer une bibliothèque entièrement chinée. Mon but n’est pas de me constituer une bibliothèque idéale qui soit le reflet d’une vague idée de la haute culture, mais de constituer une bibliothèque librement inspirée des rencontres faites avec les livres au fil des hasards. Choisir des livres parce qu’ils ont une belle couverture ou une couverture amusante, se laisser inspirer par un nom d’auteur, écouter sa nostalgie ou se faire porter par la curiosité. Chiner sa bibliothèque dessinera un paysage littéraire éclectique au fil des achats en visant toujours à dépenser le moins possible afin de rappeler que la culture n’est pas chère et que l’on peut se constituer une bibliothèque à moindre frais.

Je ne vais pas avoir la condescendance d’expliquer que se cultiver c’est bien parce que je pars du principe que tout le monde le sait même si tout le monde ne le fait pas dans les mêmes proportions, mais je vais peut-être prendre le temps de dire que se constituer une bibliothèque physique, c’est aussi constituer un bien que l’on peut transmettre, donner, prêter et ainsi faire vivre.

J’ai cette idée en tête depuis quelques semaines j’ai donc déjà quelques livres en avance à vous présenter. Je vais commencer par une première série.

Les yeux d’Elsa de Louis Aragon un recueil de poèmes que le poète dédia à sa muse dans la plus grande tradition poétique. J’ai un vrai intérêt pour la poésie avec qui j’ai une relation conflictuelle mais j’étais très content de trouver ce recueil. Ensuite Les fleurs du mal du Charles Baudelaire. On ne présente ni l’œuvre ni le poète romantique. Ce livre est légèrement abîmé, mais ce n’est pas cela qui va altérer la poésie. Le troisième livre de la série est Les exploits d’un jeune Don Juan, un roman érotique écrit par Guillaume Apollinaire. Je ne connais pas ce roman mais je connaissais le poète et j’apprécie l’érotisme, je me dis donc que je devrais apprécier ce livre. Ces trois bouquins ont été achetés pour 1 euro.

Chiner sa bibliothèque #1

Viennent ensuite trois autres livres eux aussi achetés pour la modique somme de 1 euro. Et encore trois noms de la littérature, il y a Boris Vian avec L’écume des jours, Jean Cocteau avec Les enfants terribles et George Orwell avec sa fable La Ferme des animaux. À ce prix là il aurait été idiot passer à côté. Ce sont d’ailleurs avec ces six premiers livres chinés pour 2 euros que j’ai commencé à construire mon projet de rubrique chiner sa Bibliothèque.

Chiner sa bibliothèque #1

Pour finir un clin d’œil en guise de coup de cœur, je suis un grand fan de la série Dr House, alors lorsque je suis tombé devant cette mini édition du roman de Hugh Laurie j’ai craqué. En plus d’être acteur et d’avoir incarné le docteur Grégory House, Hugh Laurie est un artiste qui explore différentes formes de création avec deux albums à son actif et donc un roman ; Tout est sous contrôle chiné pour 1 euro. C’est sur ce mini livre que se termine ce premier numéro de la rubrique chiner sa Bibliothèque. Bon, pour les photos je me cherche encore un peu ...

Ainsi, pour le moment la valeur de ma bibliothèque chinée est de 3 euros.

Ainsi, pour le moment la valeur de ma bibliothèque chinée est de 3 euros.

Voir les commentaires

Rédigé par Monsieur C

Publié dans #videgrenier, #brocante, #livre, #bibliothèque, #vide grenier, #chiner

Repost 0

Publié le 7 Mai 2016

La nuit dernière c'était match de play-off NBA OKC contre Spurs donc je me lève vers 03h30, normal, pour regarder le match. Le match est tendu, il me tient en éveille jusqu’à ce qu’il se termine sur les coups 06h15. Là je me dis que c'est un peu bête de se coucher une petite heure avant de partir en vide grenier. Le temps de boire un café, et je parts pour un petit vide grenier dans un village non loin de moi qui devait débuter vers 6 heures ; certes j'arrive tôt mais ça s'annonce désert, simplement deux exposants et rien d'intéressant. Qu'à cela ne tienne, je calcule qu'un autre vide grenier est censé commencer vers sept heures. Je laisse le GPS me faire traverser la campagne qui se réveille avec le soleil, je profite de l’instant pour me rappeler que faire les vides greniers c’est surtout un prétexte à la promenade. Je m'y rends et je jardine un peu dans le village parce que je n’ai plus de réseau et que je ne trouve pas le champ communal. Au final j'arrive au moment du déballage. Je chine tranquillement laissant passer ce qui ne m'intéresse pas. En fouillant dans un bac en plastique je tombe sur ce que j'identifie immédiatement comme l'écran du maître de Dungeons & Dragons 4. Tilt ! J'explore le bac, je trouve l'écran de Cyberpunk 2020 et plusieurs très vieux jeux de rôle, usés mais en bon état. Je collectionne les écrans de jeux de rôle depuis que je me suis mis à jouer avec des systèmes génériques ou des systèmes maison. Or je n'en avais encore jamais trouvé en vide grenier, seulement en boutique et en ligne. Donc au moment où je fouille ce bac j’ai une énorme banane en travers du visage, je n'étais que joie. En plus des deux écrans j’attrape un bel exemplaire de Berlin XVIII un vieux jeux de rôle qui devrait voir une nouvelle édition sortir le courant de cette année. Il me restait encore à trouver le vendeur qui était parti chiner pour connaître son prix pour ces merveilles. Après l'avoir retrouvé, il m'annonce 6 euros le tout, je n'ai pas le "mauvais" goût de négocier tant ces trouvailles me mettaient en joie. Je n’avais plus besoin de chiner, j’avais ma pièce de la matinée, du jour et de la semaine.

Vide grenier
Vide grenier
Vide grenier

Voir les commentaires

Rédigé par Monsieur C

Publié dans #vide grenier, #videgrenier, #brocante

Repost 0