Articles avec #pictogranimation tag

Publié le 9 Novembre 2015

Projet photo anniversaire Rémy : le come-back

Historique

Il y a six ans, pour mon anniversaire, j’ai eu l’idée de demander aux gens de m’offrir comme cadeau une photographie. J’aime la photographie. J’ai une curiosité tendre et sans limite pour les gens, et comme beaucoup de personne j’aime les surprises. Pour ne rien gâcher, ni rien vous cacher, j’aime aussi beaucoup l’art et les imprévus. Chaque année alors je réfléchissais à une idée, un thème, une manière stimulante de renouveler le jeu qui ne soit pas trop abstraite ou cryptique afin de ne pas rebuter les potentiels participants. Malheureusement en 2013 j’ai commis une erreur, au lieu de proposer un thème dans l’espoir de recevoir une photographie, j’ai demandé aux participants de m’envoyer une notice de photographie pour qu’ensuite je réalise ces photographies. Mais le projet était trop ambitieux et je n’ai pas pu réaliser ces photos. Suite à cette erreur, en 2014, j’ai décidé en punition de faire profil bas et de ne rien réclamer.

J’ai fais pénitence durant une année entière. En 2015, mes 37 ans arrivant, je me permets de réactiver le principe des projets de photographies d’anniversaire.

 

Le thème

Cette année le thème est simple, c’est 19h37.

Libre à chacun d’interpréter 19h37 comme il le désir. Bien sûr dans mon idée, il s’agit de m’envoyer une photographie prise à 19h37, mais je suis ouvert aux interprétions et aux détournements de cette idée de départ. Je crois qu’il n’y a rien à rajouter, rien à ajouter, une ou plusieurs photographies prises à 19h37 ou n’importe quelle autre photographie que le thème 19h37 vous inspire. Il n’est pas nécessaire que l’horaire apparaisse dans la photographie.

 

Modalité

Il n’y a rien de très compliquer pour participer, il suffit de m’envoyer votre ou vos photos par e-mail à mon adresse  2hautenbas@gmail.com et si nous sommes amis sur certains réseaux sociaux vous devriez aussi pouvoir m’envoyer vos photos par ces biais là. Pas de limite de quantité si vous êtes très inspirés. Et si nous ne l’êtes pas, il va s’en dire que vous allez ne pas participer et que je ne serai pas - trop - déçu ni vraiment surpris. Mon anniversaire tombant le 6 décembre cette date sera aussi la date limite de participation. Qui sait, si le projet fonctionne bien j’oserai peut-être ensuite un projet de noël …

 

Viralité

Au départ mon projet s’adressait principalement aux amis et aux proches. Mais à l’heure des réseaux, des relations numériques lointaines ou plus fusionnelles, l’idée que des presque inconnus participent me plait beaucoup. C’est pour cela que je voudrais que cela aille de plus en plus loin, que cela touche de plus en plus de monde, je voudrais croire le temps d’un jour que je suis l’épicentre de ce projet artistique d’anniversaire. Ainsi, si vous voulez me faire plaisir deux fois ou plus n’hésitez pas à partager ce projet.

Merci peut-être

Voilà, vous savez tout. Dans moins d’un mois j’aurai 37 ans et tout ce que je désir c’est que vous m’envoyiez vos photos inspirées par le thème 19h37. J’ai envie de vous remercier d’avance mais je sais que rien n’est gagné, rien ne garanti que vous trouviez le temps de participer ni que vous en éprouviez l’envie. Mais ce jeu, ce projet, ce principe de lancer une bouteille à la mer dans l’océan de vos incertitudes cela fait parti du frisson ; ne pas savoir, espérer et être surpris. Je ne vous remercie pas d’avance mais déjà je compte sur vous.

Projet photo anniversaire Rémy : le come-back

Voir les commentaires

Rédigé par Ceci est un blog

Publié dans #Pictogranimation, #Je est un Blog

Repost 0

Publié le 21 Octobre 2015

Je détestes les citations que tu partages sur Facebook, je trouve tes petites photos partagées parfaitement ridicules, je souffre de l'indigence de ta culture mais putain qu'est ce que je bande quand tu soulèves ta jupe et que tu écartes ta culotte.

Orgueil de vérité

Aujourd'hui j'ai envie de tirer à vue, au hasard sur la foule, rafaler la dictature prolétarienne, tirer sur la bourgeoise et l'indigence des élites, sur mes voisins et sur quiconque qui aurai le tord de pénétrer ma sphère intime. Je me sens comme un enragé, un chargeur d'AK47, j'ai le goût de la poudre sur mon front et la bouche le goût du métal brûlant.

Dans la fiction d’un homme dont l’âme s’est endormie de l’autre côté de la frontière

Pour le moment je n'ai du sens froid que dans les veines, mais pourrait venir le jour où le seul sang froid que j'aurai coulera sur mon visage après avoir giclé du trou béant laissé dans la tête d'autrui.

Faire tourner la balle sept fois dans la roulette rusée des relations humaines

Voir les commentaires

Rédigé par Ceci est un blog

Publié dans #citation, #autofiction, #Pictogranimation

Repost 0

Publié le 19 Octobre 2015

Une nuit sans heure à l'arrière de la mer. L'ours femelle dans sa fange ira croquer la mort.

Une nuit sans heure à l'arrière de la mer. L'ours femelle dans sa fange ira croquer la mort.

Voir les commentaires

Publié dans #Pictogranimation, #poésie

Repost 0

Publié le 18 Octobre 2015

Rédigé par Dieu

Publié dans #Pictogranimation

Repost 0

Publié le 17 Octobre 2015

Rédigé par Oeil

Publié dans #Pictogranimation

Repost 0

Publié le 11 Octobre 2015

Rédigé par Ceci est un blog

Publié dans #Pictogranimation, #poésie

Repost 0

Publié le 11 Septembre 2015

Ici accroupi j’accrois 

Je fais croître les tours de verre fumés

Sur ce point j’ensemence la terre, c’est à dire le sol

C’est un viol géologique

La logique s’ébranle et bientôt s’écroule

Tant dis que moi je croule sous les opales

Symboliquement j’évite les balles que des inconnus me tirent

Sous l’aile lovée des internets, je branle

La mixture folle de mon cerveau

Je branle le sexe raide et d’autres humides, imaginaires

Je cris sous forme écrite

J’éructe et je recrute quelques muses plus désuètes que vierges

On ne peut plus reculer

L’instant de grâce va arriver

Demain les insectes, après les hordes

Maintenant les nues, nuées de nues de filles en femmes

C’est un séisme idéologique

Je balbutie tant mes paupières trembles

Dessous les eaux salées

Demain les larmes

A quand le foutre 

Rivière de femme, torrent de cyprine

Et les douches dorées, adorées

La gloire mon cul est arrivée

Dans mon cul elle s’est glissée

Marée d’étoiles qu’elle va laisser

Pourrait-on me lire ?

Voir les commentaires

Rédigé par Ceci est un blog

Publié dans #poésie, #Pictogranimation

Repost 0

Publié le 9 Septembre 2015

Repost 0

Publié le 8 Septembre 2015

Aux heures interlopes

Parfois le naturel d’une mise en scène rend poétique le fantasme humide de la femme qui fait pipi dans sa culotte. C’est un paradoxe, la pisseuse est une transgresseuse des mœurs, elle ne devrait donc pas passer par la poétique. Mais la pisseuse dans certains cas d’esthétisme mis en scène crée de l’aura poétique, ténu comme un filet d’eau sous un ciel de plomb. Un cul tendu bien moulé dans son short en jeans, passe-partout mais naturel ; juste à côté d’elle quelques coquelicots dans un champ d’herbe et une caravane ; j’ai grandi dans une caravane, et au cœur de l’image cette pisseuse dont on ne saura pas si le visage exprime la gêne ou l’excitation, une fille qui urine toute habillée, on pourrait ne voir là qu’une image vaguement érotique où une bimbo de série Z tend ses formes à la vue dévorante d’un photographe de bas étage mais les quelques gouttes d’urines qui coulent de son entrejambe à ses cuisses trahissent l’extrême douceur de cette transgression érotique. voilà l’équilibre de mon fantasme.

Les mains qui fouillent la tête ; anatomie d'un auteur

Voir les commentaires

Rédigé par Ceci est un blog

Publié dans #érotisme, #pisseuse, #pipi, #Pictogranimation

Repost 0

Publié le 8 Septembre 2015

Le monde, dans son entièreté légendaire se résume à ce qui se cache sous les jupes des filles. Ce n’est pas une question, ni une hypothèse, c’est une vérité observée et observable. C’est ce qui me tue, me hante et m’explore les tripes depuis que je suis en âge d’éprouver un trouble érotique. Le monde, le monde entier, Dieu, l’univers et les mystères non dits qui planent dans les limbes, tout cela est plus encore discrètement logé sous les jupes des filles. Peu de personnes peuvent s’imaginer combien de temps, de jours, de semaine et d’années, combien d’éternités j’ai espéré pouvoir voir sous les jupes d’une fille. Mille éternités à supposer, envisager et désirer, mille fois le temps d’une vie à faire tourner le monde autour d’un œil aveugle, un trou noir et un sexe de femme, j’ai vécu mille vies en une à supposer l’unique ouverture sur le monde, le trait sensuel qui découpe une femme en deux, entre son corps et sa vertu. J’ai eu tant de temps à désirer à construire le monde de mes fantasmes sur cette idée fantasque qui se trouve sous les jupes des filles. Alors personne ne pourra me retirer cette icône érotique de mon panthéon intime.

Sous les jupes d'une fille

Voir les commentaires

Rédigé par Ceci est un blog

Publié dans #Je est un Blog, #érotisme, #Pictogranimation, #pornographie

Repost 0