Articles avec #je est un blog tag

Publié le 9 Juillet 2010

l'art est une question de coeur, et même si je ne fais pas de l'Art je fais mon petit art, en a mineur, un art mineur, chercheur de fond que plus souvent je touche que je ne le trouve, je fais mon air de rien et mine de rien tout n'est pas art, sauf si c'est dit, si c'est dans les règles de l'art et donc les registres de lois et le domaine culturel, je ne fais que mon art de rien art de moi mon coeur de cible et la graine au milieu que les mots arrosent à devenir sans fin artisan de soi, artiste mineur à la démesure exemplaire, j'explore avant tout l'inconscient en moi qui m'amuse et s'amuse de moi des muses et du reste des écluses pour remonter à la source de ce qui en moi fait sens, jaillir en outrage magistral, gesticulation ridicule, jouissance créatrice

Voir les commentaires

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Je est un Blog

Repost 0

Publié le 8 Juillet 2010

ne rien comprendre à prendre la place et se lasser de la redondance amoureuse, la paraphrase sentimental, si l'amour à du sens et qu'il doit exister dans nos bras habitués ne devrait il pas être comme tout un chacun ; unique et différent, pas de place à la répétition, passons à l'acte, la main armé et l'âme légère, le corps armé et l'envie survolté plutôt que surannée , se laisser surprendre, surplace, surprise, prise de pouvoir, emprise nouvelle, l'être responsable et l'être là, ici ou ailleurs et d'ailleurs être soi dessous de soie sans rien dessous, la petite culotte dans la poche et les fesses à l'air sous la jupe, juste dose, juste mes mots, des fantasmes ou juste du bruit, mot brillants érigés en désirs

Voir les commentaires

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Je est un Blog

Repost 0

Publié le 7 Juillet 2010

Il y a des mots qui ont la parole pour n'en faire rien, passer la serpillère c'est dans leur exquise nature, le mot trash, le mot gras, le mot collant, gluant et sale, passer les mots dans les coins sous la table et dans la tête, faire le ménage à mot couvert, à demi trait taire l'idiote taise, la muse pré pubère enduite de honte et d'impudeur qui remue ses doutes et sa poitrine dans la langueur des postures de douleurs, l'araignée n'a plus faim et moi j'ai perdu le fil de ce que j'égraine sur la toile alors aux lieux des mots qui prennent la parole pour gloser ma vacuité je lance dès maintenant le blog des mots qui prenne forme, des images dit on, surtout des pixels en fait, de la lumière dans les trous, pas de prétention mais des images quand même, les miennes bien sûr, les votre un peu comme pour mes mots. 

 

Back Up - Photographie numérique par Rémy


Voir les commentaires

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Je est un Blog

Repost 0

Publié le 5 Juillet 2010

Je est un jeu, un mâle, un mec, un bonhomme, un petit gros bedonnant, un blogueur, un petit con, un grand homme, une pierre de plus, je veux dire un cailloux, un pitre, un piètre écrivain, un je, un blog avec des testicules et un sexe en dehors de mon corps, un peu de testostérone et puis quoi de la barbe, je suis le brade, troubadour ou trouvère je suis un piètre poète, petit homme aux abois, un os à ronger, un patron dyslexique, un tirant sans orthographe, un gréviste, un greffé de l'art, un pornographe, un pyromane, un peu trop gras, un paresseux, impassible, insensé, un sensible, un centimètre tout juste double, un drôle, un dard, introverti, un taiseux, un thésard, théoricien, je suis monsieur

Voir les commentaires

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Je est un Blog

Repost 0

Publié le 3 Juillet 2010

Parler plein, des mots toujours, toujours quoi dire, parole libre, écrits indomptés ou simple illusion de l'être ? 

de la poésie, de la prose, le mot libre n'a rien de beau, le mot fougueux n'est pas écrit, l'art comme la poésie bride le mot et l'imagination et bien sur la foule criera au sir que la contrainte transcende le talent et la poésie n'est que cela, l'art de se défaire d'un carcan pour exprimer la parole folle. Un jour peut être je serai l'homme derrière la plume du poète, un jour la contrainte m'offrira le luxe de briller, cela sans si simple de se couler dans un moule, d'épouser les formes de la contrainte en faisant du beau. Mais je n'ose pas cela, je garde à ma prose le rose et la crosse et je braque le canon sur le vide et le lointain, je garde de la prose pour arroser le monde

Voir les commentaires

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Je est un Blog

Repost 0

Publié le 2 Juillet 2010

la brigade de l'éclair ou la horde du coup de foudre, une nuée de starlettes guère plus habillées qu'une petite culotte, un bikini, besoin en uniforme seulement de quoi mouler les formes et tout ce charme qui déforme l'espace temps, demoiselle hyper nue comme l'était Marilyn Monroe ou demoiselle vraiment nue comme Pamela Anderson, une pluie fraîche et intense de de starlettes, de sirènes suaves façon Jessica Alba dans un navet aquatique, façon Megan Fox dans un navet futuriste, façon Taylor Momsen dans une série anatomique et la musique n'est pas en reste en poupées charnelle à tartiner de fantasmes éventés, ce n'est pas de la tarte de rester de marbre devant les formes finement exhiber d'une adolescente incandescente hyper sexuée comme Taylor Momsen cheveux d'or et d'or et déjà autan de feu et de braise que la belle Marilyn habillée en Monroe de nue et de paillette, brigade de l'éclair contre brigade des moeurs, je demeure dans le danger de si jolies dangers électrique 

Voir les commentaires

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Je est un Blog

Repost 0

Publié le 1 Juillet 2010

ça ne sert à rien, juste régressif et pourtant si jouissif, dire j'aime je n'aime pas, jongler avec les oeuvres, les auteurs, les idoles et les poulettes, jouer, jongler et composer en mosaïque un je ne sais quoi qui me ressemble un peu, lier, relier les points dans la culture pour esquisser un je ne sais quoi de son visage, de mon visage, envisager la vie comme une liste, interminable liste et se rappeler bien sûr de tout ce que l'on sait, ce que l'on a oublié, ce qui a forgé y'a des années un penchant, une passion, une envie, c'est aussi simple qu'addictif, c'est aussi amusant que vain et comme tout ce qui est ainsi moi je ne m'en lasse pas encore, voilà ce que je suis qui je suis, la mosaïque de mes goûts, inachevée et incomplète 

Et si jamais vous tombez sur ceci dites leurs bien tout le bien que vous pensez de moi évidemment, car oui je racole et je chercher la brosse pour faire reluire mon égo et gonfler mon nombril

Voir les commentaires

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Je est un Blog

Repost 0

Publié le 1 Juillet 2010

Ah la belle prose qu'on se surprend d'écrire, la nourriture qu'on jette aux cochons à défaut de l'envoyer en Somalie de toute façon la confiture ça tâche les lettres et ça attire la moisissure, les mouches et les emmerdes, le plaisir de ces mots qui défoulent, qui défont les hiérarchies masquées dans lesquelles trop souvent on s'endort. La belle surprise que l'on retrouve en soi dans les archives de nos écrits laissés ici où là et qui flirt avec ce que l'on aime des mots, un je ne sais quoi de bien troussé, l'esquisse d'une demoiselle détroussée, une fine lame sous lumière artificielle et je ne sais pas quoi de transgressif, je ne suis pas un monde, je ne suis pas un autre, je suis juste celui qui écris.

Voir les commentaires

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Je est un Blog

Repost 0

Publié le 29 Juin 2010

En photo, la prendre en photo l'insaisissable je ne sais quoi qui fait le monde, le prendre en photo mais ce n'est qu'un brouillon, je ne suis pas photographe, je ne suis pas artiste, je ne fais que gribouiller des bouts d'images, je ne suis pas Nan Goldin et même si j'emmerde Sophie Calle je me plonge en photo comme on fouille les organes du monde vivant, photographier ce que l'on ne voit pas, non photographier ce que je seul le vois, non photographier ce que je veux garder du monde, non photographier ce que je veux montrer, non photographier juste pour photographier, fouiller les viscères palpitantes du monde, des hommes, le charme de femme, le trouble des demoiselles et toujours pour mon plaisir, je photographie sans savoir faire en ne faisant que suivre ce que j'aime et si je peux être un tant soi peu doué à travers mes images je dois reconnaitre que de l'écrire est d'un ennuie ennuyeux

Voir les commentaires

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Je est un Blog

Repost 0

Publié le 27 Juin 2010

Découper des comics, ne plus les lire ou alors les lire à coups de ciseaux, pas par méchanceté juste pour la beauté du geste, je parle de celui qui suit, tapisser tout un mur de vignettes de comics de gentilles filles aux pouvoirs vraiment super et aux collants vraiment moulants, sexy aussi et des héros de papiers colorés, encrés avec talent les muscles saillants bref découper des petites images pour agrémenter un intérieur d'une touche de culture pop et aujourd'hui d'autres choses, d'autres gens, jeunes filles aux soleils pour roussir les visages et le feu pour roussir le repas, le temps qui passe que l'on célèbre et le sommeil qui nous fuient, urgence ne dormons plus le temps nous guette et l'age aussi, un jour faudra surement se faire vieux mais pas demain y'a football et les guignols de l'arbitrage, comme en 1966 et les grands noms comme les petits noms glose les buts et le nom de Miroslav Klose, adieu anglais, adieu fairplay, adieu le foot, la coupe est pleine et le monde se rit des arbitres, dieu est un joueur de baseball à n'en pas douter

Voir les commentaires

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Je est un Blog

Repost 0