Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

je est un blog

1826 ème jour d'écriture : Il siffle

Il y a moins de joueurs, de jours, de hauts et de bas. Jambes lourdes et autres folies pour filles et fièvre de gallinacée. Dérobade, et autres ruades, on ne danse pas, on ne s'impose pas, et on dispose à peine de soi. Tu comptes, pour moi, tu comptes...

Lire la suite

1824 ème jour d'écriture : Menteur

Dans un monde où la vie privée était de nature privée, le dévoilement de l’écrivain, le dévoilement de soi par la fiction, par l’autofiction, avait du sens et donc de l’impact. On pouvait alors faire de son impudeur et de sa capacité au dévoilement le...

Lire la suite

1823 ème jour d'écriture : Aspirant

Rentrer chez soi. À la campagne, en pleine nuit d’une nuit sans lune. Descendre de la voiture, faire quelques pas dans le jardin, dans le noir être convaincu de connaître et reconnaître les herbes folles qui frottent les jambes rien qu’à la sensation...

Lire la suite

1820 ème jour d'écriture : Rouge

L'auteur est comme tout le monde, il est aussi un ou des monde mais ce n'est pas la question, non, l'auteur est dans le monde comme l'utérus dans la femme et les deux, utérus et auteur peuvent accoucher de quelque chose de créé, sauf que l'auteur n'a...

Lire la suite

1817 ème jour d'écriture : Au jardin

Mettre du texte - mettre en branle la révolution ; rêve-évolution, ne soyez pas sous de l'exploit des dyslexiques ; mot à mot, singulier, singulière suite de mot, à mot, comme un rêve, un espoir fou, foutre l'écriture en vrac, en vacance, en oscillations...

Lire la suite