Articles avec #je est un blog tag

Publié le 15 Novembre 2009

Nuque raide, la nuque raide et la pensée las, ni triste ni mélancolique non j'ai juste envie de sentir le vent souffler dans ma pensée, la pluie tomber sur mes neurones, la tempête battre mes tempes de l'intérieur, sentir mes pieds faire l'amour dans la boue et le ciel tourner autour de moi, le centre du monde, je suis le nombril et la source et si le monde s'écroule ça ne sera pas ma faute mais mon oeuvre, trait de crayon ou trait de génie sans gène y'a pas de plaisir, pas de plaisir sans la honte de celle qui le prend sans la fronde de celui qui la donne

Voir les commentaires

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Je est un Blog

Repost 0

Publié le 12 Novembre 2009

J'ai une furieuse envie de faire l'amour, de sexe et d'écriture, comme si le corps du désir était la page blanche qui exacerbe mon désir, écrire et faire l'amour, je n'ai jamais essayé, je veux dire pour de vrai dans le réel, je suis bien souvent passé par l'état écrire et se masturber et presque toujours par écrire et fantasmer mais jamais écrire et faire l'amour, faut dire que ça ne serai pas simple faire l'amour mobilise le corps et l'attention alors faire l'amour ça va mais écrire, il me faudrait une fille, une feuille et un stylo et tout cela en même temps, bien sur je pourrais écrire sur la fille mais le stylo pourrait lui faire mal et même si certaines peuvent aimer cela, je n'écris pas pour blesser, sauf dans de rares cas, alors je devrais lui écrire dessus à la peinture et tel que je me connais ça finirai en jeu de corps à peindre et pas en écriture, écrire et baiser, écrire et faire courir mon sexe dans le sexe féminin, une feuille posé sur le dos de la demoiselle et la plume à l'ouvrage c'est plausible mais pas très réaliste, alors comme toujours je me caresse, je caresse mon sexe avec la même envie dont je caresse mes désirs d'écriture ; ce soir je vais écrire du cul, je parler cru et cul et comme toujours ça sera le cul d'une jolie fille, d'une jeune fille blonde ou bien d'un rousse, d'un russe ou je ne sais qui, un bon gros cul généreux de celui qui invite aux plaisirs quand l'intimité le dévoile, écrire et bander et tout mélanger. 

Voir les commentaires

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Je est un Blog

Repost 0

Publié le 11 Novembre 2009

Merci madame, du sexe et des sandwish et un sourire en plus

Voir les commentaires

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Je est un Blog

Repost 0

Publié le 9 Novembre 2009

Assis au bord du gouffre on sent vachement bien l'haleine pleine de rancœur de la terre qu'a mal dormie, l'haleine pâteuse de la terre un lendemain de cuite, c'est la terre cuite pour payer les pots casser et en cas de tuile j'ai les yeux jaunes, ou orangers, j'ai les yeux rond comme des oranges et verts comme le citron et si je suis trop pleins c'est d'avoir goinfrer la chaire des animaux, je suis le carnassier des pâtisseries et en terre brulée le chocolat fond et le gouffre a toujours la gueule béante, la terre reste bouche bée dans une grimace de série Z, la terre a un goût d'anarchie à tous les étages, c'est le monde à l'envers et moi son ayant droit, j'ai envie qu'il neige et que tout oublier, ce reposer en regardant tomber la neige, il y a des choses bien trop éphémère pour espérer les partager, il y a trop de chose qui n'existent que dans la subtilité de mon propre regard, dans l'expérience subjective de sa propre existence, un demi rien de bulle dans un Gin Tonic, je vous embrasse du haut de tous mes mots et faut coller la main devant la bouche en cœur de la terre en poussière.

Voir les commentaires

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Je est un Blog

Repost 0

Publié le 7 Novembre 2009

Le plus et le moins, l'image lisse de soi et l'odeur que l'on cache, que l'on dissimule, je suis sale comme un roux, comme un roux tout mouillé, je suis celui qui affiche des affiches de vieilles comédies musicales pornographique, je suis le fou qui dam le pion à la reine et le cavalier qui la monte, je traine de tour en tour dans la diagonale de la foi, samedi soir sur terre, samedi après midi et terre aussi pour se vautrer dans la boue c'est bain ça, c'est bien aussi un peu, oui tout baigne dans les os cassés et le sang frais, je me régale des restes d'halloween et je le dis qu'à moi, j'ai des pucelles dans la barbe et j'ai la barbe bleue c'est beau n'est ce pas ? 

Voir les commentaires

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Je est un Blog

Repost 0

Publié le 6 Novembre 2009

Re load - come back encore, j'étais parti 3 jours et je suis parti une semaine ou presque, quelques silence de jours passés sans écrire et maintenant mon cœur transparent revient sur le tapi, écrire encore, cessé d'écrire, et revenir, cessé d'écrire et écrire encore, écrire pareil malheureusement faire le vide et se poser la question de la transmission, tance mission transe mutation des mots en page ou des idées en mots virtuels y'a plus que moi et quelques cœurs palpitants qui passent encore par là parler et lire et moi qu'est ce que je donne ? qu'est ce que j'y donne à ce blog à mes lecteurs ? Rien, tout, mort ou vif je suis mort ou vif et ces quelques mots sont comme mon souffle, non comme le vent, oui ces mots comme le vent, je le sens vif et froid. Je bois de l'eau vive et fraîche avec des bulles, j'ai l'odeur de la lessive propre sur les mains et le linge qui sèche devant la cheminée parce que mon dehors et trop humide et j'ai des envies de music-hall envie de pin up oui j'ai envie de construire mon univers en photo, je voudrais avoir le talent de mettre mon univers en chaire, en chaleur, je voudrais être doué, être talentueux et génial. 

Tiens si j'inventai un blog ?  

Voir les commentaires

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Je est un Blog

Repost 0

Publié le 30 Octobre 2009

Partir, pas loin pas longtemps mais partir un peu, partir un jour comme disent les deux qui reste, l'autre est parti toujours pour rejoindre la galaxie des stars mortes qui dont le divertissement aux milliards d'anonymes morts qui s'emmerdent pour l'éternité et moi je parts pour la Lozère je fais le con pour ramasser des champignons même quand je le dis moi je trouve ça con, c'est honteux, pathétique, ridicule, mais j'y vais, tenir la main à ma sociabilité, tenir la dragée haute à la solitude et un peu foutre le grain de sel, de sable, graine de bordel ambiant et pour deux jours je serai sans mots, sans moyen de mettre mes mots en lignes, je serai sans les moyens de mes mots alors pardon à ma volonté, pardon à ce qu'il me reste d'idéaux

Voir les commentaires

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Je est un Blog

Repost 0

Publié le 29 Octobre 2009

Qui a bouffé le chien, les os et la langue, y'a du ciel et du bleu, du beau, du bœuf et trois ânes mages au fond de la crèche de là où je vis, je vais coller le requin au mur, requin bleu sur fond rouge, logique les requins sont attirés par le sang, le sang bleu, le sang noble, fallait bien que je sacrifie le chien pour attirer le poisson, c'est toujours moins pire que la vache folle, c'est quand même fou je construit ma maison avec des feuilles de papiers, couche à couche, petits papier par petits papier, j'habite une maison de papier ce n'est pas fou ? Et je n'ai pas peur du grand méchant loup, le vent peu souffler, les cris retentir, je n'ai peur de rien, pas fou que je suis, j'écris sur des murs de papier, j'écris, je cris, je dessines, j'accroche ma vie, je retiens la vie en mots, en bouts de papiers collés, le monde en bouts de papier que je colle, contre colle, recolle, je colmate et construit, je décolle, et je vous écris. Ici j'écris, j'écris ici, mais d'ici quelques jours, quelques heures je ne serai plus là pour écrire, durant deux jours, peut être trois, trois jours d'absence, impossibilité d'écrire parce que je serai nul part dans un coin hors de la toile. 

Voir les commentaires

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Je est un Blog

Repost 0

Publié le 27 Octobre 2009

Et quand ça sera demain, qu'est ce que je serai entrain d'écrire parce que c'est bien là l'enjeu, le jeu et l'espoir aussi, espoir de quoi ? Bah j'en sais rien, que le fait d'écrire me devienne naturel plus que ça encore que ça devienne une habitude, un besoin, une nécessité, plus que ça encore une nécessité impérieuse, une pulsion transcendantale et puis y'a aussi l'espoir de produire du sens pour de bon, pour de vrai, pas pour de rire, une réflexion, un regard, une narration, un style, c'est tout à la fois ici la forge et la poubelle, c'est la mine dans son coté sombre, sale, atmosphère étouffante, coups de grisons, charrier beaucoup de terre, de pierre et de poussière pour trouver quelques gramme d'or, de pierre précieuse ou de métal précieux et qui sait avec un peu de chance un filon, un mine d'or, je viens ici comme on va au charbon quoi que je ne viennes pas toujours très ardent ici.

Voir les commentaires

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Je est un Blog

Repost 0

Publié le 26 Octobre 2009

C'est une vague, la lumière sombre qui danse sur le sol, c'est une vague, la lumière sombre qui ondule sur le sol, ce n'est que mon corps, deux dimensions seulement qui se reflète sur le sol, c'est juste noir, une vague noire, l'onde noire qui ondule sur le sol, c'est seulement moi, une seule dimension qui plane à l'opposé du zénith, c'est mon ombre qui assombri l'espace, le sol, la matière, ce n'est que mon ombre que l'on voit sur le mur, les objets et le sol, c'est une saccade, un reflet, c'est mon image sur sursaute, ce n'est qu'un instant perpétuel qui me suit et me singe, ce n'est que moi même qui m'étend sur le sol, je m'allonge, je m'étire, je m'étend sur le sol tout entier de mon ombre, ce n'est pas l'ombre de moi même, c'est moi tout entier, nombre entier, nombre premier, c'est moi un point c'est tout et c'est mon poing dans ta gueule en guise de point final si tu piétine mon ombre ou pire si tu me fais de l'ombre.

Voir les commentaires

Rédigé par Cheval de bois

Publié dans #Je est un Blog

Repost 0