Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

divagations diverses

Jour # 1150 moi

n’importe quoi, n’importe quoi n’importe pas, n’exporte rien en porte à porte, sonner aux vents qui l’emporte ; petits corps déportés dans l’ombre puis la lumière, contre pied au soleil, coup de cul à la lune, hululer sous les rousses plantations où les...

Lire la suite

Jour # 1148 quatre Adam et trois Eve

j’ai fais le rêve d’un moment de partage, de quatre Adam et de trois Eve qui échangent de l’eau, des fruits et des mouvements d’échec ; une ouverture qui conserve de ses racines russes le nom d’un vieil oligarque, j’ai fais le rêve des inconnus qui se...

Lire la suite

Jour #1147 fractions

il fait lourd, gris, chaud ; vivement que l'orage éclate un ravissement, monsieur passera un bon moment avant de partir au travail les femmes coordonnées sont toujours plus élégantes que les autres, mais pas moins érotiques regarder les autres parler...

Lire la suite

Jour # 1146 se mettre à l'imparfait

ton fil à la patte, ton corps de fusée, cette peinture qui n’a pas vieillie, fuselage d’origine, organique et les ogres barbares jouent quelques morceaux pour toi, pour quelques morceaux de toi ; la musique te découpe, te lacère en parcelles plus petites,...

Lire la suite

Jour # 1143 le vent d'une infortune

un fort vent infortuné, une infortune ou l’aventure en demie teinte, au coin de la rue là où les pauvres ils courent au train ou bien ils courent après les trains celui de la justice, de la richesse, de la culture et même pire celui de l’amour parce qu’ils...

Lire la suite

Jour # 1137 et la boucle est bouclée

et l’amour de plumes, des strass et de l’angoisse tant qu’elle est pailletée, tourner en rond, la lionne dans sa cage thoracique respire la fumée, le fumier aussi parfois, la feu des braséros et la pointe acide qui cisaille le cœur ; le cœur n’est que...

Lire la suite

Jour # 1134 flic flac

et la route de derrière dans un cauchemar de nègre, une angoisse de juif, la peur de sa propre peau qui se fracasse sur notre propre terre ou sur le fer brûlant d’une carrosserie sous la lumière des rigolards ; les poupées gigognes et les filles à dos...

Lire la suite

Jour # 1133 plic ploc

et une rasade d’alcool pur, bas résille, les abeilles grésillent, butinent la bouteille et la drogue dure ; gelée royale ; la poudre aux yeux, le rose aux joues, la main au cul et la statue digne, noble, cadavre exquis posé sur un piédestal de marbre,...

Lire la suite