Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

divagations diverses

Hier c'était aujourd'hui

Hier c'était aujourd'hui

Dandy des corps et le décolleté dans le dos d’Anne Hathaway tombe sur le tapis comme le rouge aux joues désastreuses de celui qui regarde et qui est surpris par une telle cascade dorsale. C’est une épine dans le pied du sportif, le basketteur qui s’envole,...

Lire la suite

Univers aujourd'hui mon Instagram

Univers aujourd'hui mon Instagram

J'ai fait une pause Instagram de quelques mois, de quelques semaines, de toutes ces photos non publiées, de tous ces posts en potentiels qui seront restés en étincelles suspendues au-dessus du néant. Ce n'est rien, ce n'est pas tout, c'est un tout, un...

Lire la suite

Scène d'intétrieur

Scène d'intétrieur

Tout est propre, décimé et le jour des jours et des ans déverse sa prose versatile dans un babillage démoniaque. Ce n’est pas de la littérature, c’est juste décoratif comme la tête d’un diable empaillée, les cornes comme des virgules vrillée et puis la...

Lire la suite

Sous des sables lointains

Sous des sables lointains

C’est sur la plage que s’ébrouent les célébrités en bikini. Les nuits d’hiver sur de longues plages de soleil où les dunes qui lèchent les vagues ressemblent à des déserts arrogants une poignée de femme avec en commun le pédigré de leurs célébrités s’en...

Lire la suite

Mots à la rue

Mots à la rue

Il y a trop de vies qui s’écoulent comme les eaux usées au caniveau. Trop de vies écroulées sur les rivages les pieds tranchés ensanglantés par les récifs acérés comme des lames. Il y a les drames qui pressionnent le cœur, un passage à tabac thoracique...

Lire la suite

Horreur exogène

Horreur exogène

Des monstres horribles, des yeux, des tentacules et des crocs qui sortent de bouchent fumantes d'écumes, la bave acide aux lèvres décryptes d'entre lesquelles exhales une haleine acide et aigre. Illustrations de l'horreur rampante quand soudain elle jailli...

Lire la suite

Prose sans rubrique

Prose sans rubrique

Je mène une vie normale, en rade d'une vie de romans, décadente et outrancière. J'emmène une vie normale comme un bagage trop lourd qui cisaille l'épaule meurtrie du vagabond à l'instant où il saut dans ce train de marchandises qui étale ses wagons sur...

Lire la suite

Partager le son

Partager le son

Parfois Noam ouvre les photos des filles des Internets comme des Vénus et il es regarde dans le blanc des Instagram en essayant de rester insensible à leurs charmes numériques, leurs érotismes deux fois zéro, insensible à leurs enzymes sensuels et à leurs...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>