Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

divagations diverses

Ostracisme des nuits des froides

Mon corps ce véhicule, dans ma voiture ce soir, véhicule dans véhicule ; un attelage dans la nuit qui sonne comme l’hiver. Et rien ne se compare aux nuits de l’hiver ; le froid pourrait y être cristallin mais ce n’est pas cela. Le froid y est dissuasif...

Lire la suite

Des résultats pour le guide

Le début puis la fin. Je ne suis qu’un gros con de conservateur. Le début puis la fin, la vie la mort, le jour la nuit, lieux communs et jardins derrière les portes cochères ; je n’y vois rien de plus que j’y puisse faire. Et même à profaner mon sens...

Lire la suite

Temps alpha

Homme alpha et l’autre reste. L’homme alpha, cousin de l’homme atomique, laisse des commentaires sur les internets. Il trouve ça cool, et cool il veut l’être. Mieux que ça, il voudrait être pire que cool, il voudrait être hype même s’il n’est pas sûr...

Lire la suite

Un, deux, rien

Gravé sur le chrome, écrit dans de la roche. Je ne dis rien, mais des beaux mots ; menteurs et œsophage, je ne suis pas un indien, je ne suis pas un être fragile, je suis franchement l’être là, meneur des barques sur un Styx pléonasme qui est comme moi,...

Lire la suite

Pour une fin à la Ed Wood

Un cou dans la bouche ; sueur sur le front. Le vent souffle. Dans le dos et il remue les manches de sa chemise. La fumée s’échappe de la cigarette, elle prend la suite de l’air et s’envole devant lui. La cendre tombe. Silence. Une goutte perle ; front...

Lire la suite

Je suis rupestre de l'intérieur

Aux apaches blancs du jour je ne demande rien qu’à les voir disparaître ; génocide amérindien quotidien par tranche de 200 et parfois plus. Ce n’est rien, non, ce n’est rien qu’un génocide et si ce n’est pas cela alors c’est que c’est encore pire, une...

Lire la suite

Au temps d'un instant inutile

Une aube et un crépuscule c’est tout ce qu’il me reste d’hier et nous somme déjà demain. Le grand vide, il sera ta présence. MAIS ne te presses pas. De toutes les façons tu sens le papier à mille mètre, comme une hôtesse qui s’envoie en l’air. Sauf qu’elle,...

Lire la suite

Noir

Noir décoloré Colère de couleur noire Nègre chromé Intègre de noir Dénommé de couleur nègre Tombe la neige en négatif Un noir dégommé d’un coup sec Couleur de la colère La noire rue Ta terre battue à mort, dans le noir Il mort la poussière avec un goût...

Lire la suite

Une fable dans ma fontaine

Je me demande s’il y a relation plus hypocrite et arbitraire que la relation que l’on entretient avec ses éléphants. Donner l’impression de s’intéresser à leurs petites vies étroites de lémuriens de province, puis s’appliquer à ne pas répliquer trop fort...

Lire la suite