Articles avec #chronique chaotidienne tag

Publié le 30 Juillet 2009

Je passe mes journées en caleçon, sans ma laver, seulement un peu dans la piscine, je traine, je me prélasse, je la câline du bout des doigts ou de tout le corps, à demi nu, à demi là, et très souvent la tête ailleurs, penser à d'autre, penser au menu du soir, penser à mes photos, à mes écris, penser à après, à demain, à la musique et la télé et puis se rappeler que le corps qui frétille sous le mien est bien là, que les mains sur mon sexe qui s'agitent selon mes désirs sont bien là, réelles, féminines et douces, maladroites mais bonnes apprenties, à première vue c'est prometteur et moi je suis là, j'écris, je le sais je le répète bien trop souvent pour que l'on en doute, pas de doute j'écris, n'importe quoi mais j'écris, moi et mes mots, mes démons et mes émois et moi et moi et moi et ce soir le cinéma, salle obscure et climatisation peut être même des glaces, des sucreries et des câlins dans le noir

Voir les commentaires

Rédigé par blogueur anonyme

Publié dans #Chronique chaotidienne

Repost 0

Publié le 28 Juillet 2009

Connexion en rade, ça rame, ça bug, pas le temps de s'étendre ni de mettre les formes, pas le temps de le prendre, la vie est chaude dehors , la demoiselle est belle mais ironie du sort elle a ses règles, ce soir concert, maintenant concert de cigale, il fait chaud, c'est l'été j'aime et je l'écris vite, sans mise en forme, sans mise au pli, comme un brouillon qu'on griffonne sur une nappe de resto, taches de gras et paroles géniales

Voir les commentaires

Rédigé par blogueur anonyme

Publié dans #Chronique chaotidienne

Repost 0

Publié le 27 Juillet 2009

Aujourd'hui je vais chercher ma blonde ingénue pour une semaine, une semaine pour nous deux, une semaine de sexe, de plaisir, de jeu, de photo, une semaine pour s'explorer, se caresser, se construire, s'amuser, quelque chose qui aura un goût de vacances, de plaisir et d'été mais avant de pouvoir jouir de tout cela, avant d'arrêter la voiture dans un chemin désert pour flirter tous les deux je vais devoir passer par la case parents, par la rencontre parentale et oui je suis plus vieux que mon ingénue, elle est jeune ce qui est logique pour une ingénue et papa maman veulent me voir, me rencontrer, me tester peut être et moi ça me stress, ça m'amuse, ça m'angoisse et ça me fait rire, impression que je vais être passé sur le grill par des gens que je ne connais pas mais qui ont pour le moment un a priori négratif à mon sujet, heureusement que je ne suis plus un garçon timide, heureusement que je suis devenu un amateur de rhétorique et d'oral, alors je vais me faire beau, bien m'habiller, cacher un peu mes tatouages et me laisser, essayer d'être éloquant et discret, ne pas faire peur sans faire de concessions, j'espère que le repas ne s'éternisera pas d'un parce que je n'ai pas très faim et de deux parce que j'ai hate de me retrouver seul avec elle pour d'autres jeux de langues, mais là ce matin j'ai un petit stress, non du trac comme avant de monter sur scène, enfin j'imagine puisque je ne suis jamais monté sur une scène, cette pointe de stress avant un grand oral, passer devant les profs pour défendre ses idées, sauf que là c'est moi que je dois vendre et pas mes idées à défendre, sauf si le repas tourne à la joute rhétorique ce que j'aimerai mais je doute que ça soi le cas

Voir les commentaires

Rédigé par blogueur anonyme

Publié dans #Chronique chaotidienne

Repost 0

Publié le 26 Juillet 2009

Vide, rien, je suis vidé, crevé, fatigué, lessivé, usé, les yeux qui tombent, envie de faire caca, envie de trainer, dormir mais pas tout de suite, essayer d'écrire, faire semblant, simuler, je fais semblant pour vous, pour moi, être là et peut être revenir, mais il n'y aura pas de jour blanc, de black out, pas de vide, le fil ne sera pas rompu et la bobine encore dévidée, déroulé, je reviens

Voir les commentaires

Rédigé par blogueur anonyme

Publié dans #Chronique chaotidienne

Repost 0

Publié le 25 Juillet 2009

Hier je suis allé acheter de la lingerie, tout seul, pas pour soi bien sûr mais pour offrir, faire plaisir, séduire, exciter, habiller, déguiser, dévoiler, provoquer, célébrer, surprendre, attiser, tester, troubler, oui je suis allé seul dans un magasin de lingerie, j'étais entouré de dames, de demoiselles et de femmes elles même entourées de dentelles, de lycra, de coton, des dessous sans dessus dessous, dépareillés ou coordonnés, des petites culottes, des strings, des shorty, des bustiers, des soutien-gorge, toutes les déclinaisons intimes d'un univers très féminin sage ou coquin. C'est juste une boutique mais je trouve ça très érotique, être là l'œil discret et la main légère en imaginant le corps de celle que j'essaie d'habiller avec tous ses dessous puis ensuite je vois et pense à ce corps déshabillé, dénudé, à demi nu dans ses dessous, puis nu totalement nu, juste pour moi ; c'est pour ma blonde ingénue que je suis allais acheter de la lingerie, celle qui sera logiquement là lundi, celle qui comme toutes les ingénues est sage et pudique mais dévouée comme toutes les amoureuses, prête à jouer à tous mes jeux, prête à se glisser dans les dessous que je lui aurai choisi et cette idée m'excite. Il n'est pas question de céder aux strings, je n'aime pas les strings ou très rarement, j'aime quand la lingerie couvre les formes pour mettre en valeurs le corps alors quand elle dévoile trop facilement la chaire qu'on désir ça me frustre, bien sûr je ne suis pas contre l'excitation vulgaire, frontale et facile d'un string de temps en temps, l'excitation rapide et fulgurante de la chaire qui saute aux yeux sous les formes trop échancrées ou le tissu si transparent d'un string dentelle, brillant et paillettes, aguicheur, le string c'est l'expression bling-bling de la lingerie, oui j'aime mais avec modération. Ma passion généralement va pour les shorty que je trouve terriblement sexy quand ils soulignent voir moulent les formes féminines avec allure et sensualité et un petit coté "je cache ce que je te montre" qui me fait craquer ; ils savent souligner les fesses et donner aux hanches cet aspect érotique qu'on a envie de dévoiler, dévorer, désirer ; Evidement j'aime aussi les petites culottes quand elles sont très sages et très classique, j'aime leur coté suranné, le coté femme prise au dépourvue saisie dans son naturelle et puis la petite culotte a un coté innocent qui rappel l'enfance, je veux dire quand enfant à l'école on essayer de voir sous les jupes des filles, la petite culotte c'est le fétiche érotique le plus ancien de ma fantasmatique, le plus courant, le plus intime, le plus chargé de sens, de symbolique et puis j'aime la culotte fantaisie, quand la culotte se fait drôle, amusante, joyeuse tout en restant érotique, oui la culotte n'est peut être pas la plus sexy des pièces de lingerie mais c'est pour moi la plus évocatrice, la plus chargé de sens et d'ancrage érotique. Culotte souillé, culotte volée, culotte offerte, culotte dévoilée, même quand par son absence sous les jupes elle brille et excite, attise l'imaginaire et embrase l'envie. J'ai l'embarras du choix et je veux de la lingerie jolie, sexy sans être vulgaire, coquine et originale, je suis là pour choisir des tenues pour ma Barbie, pour habiller ma marionnette érotique, je vais l'habiller en soir, noir et dentelles beiges avec une pointe de rose, c'est la couleur qui me décide, reste à trouver la forme, voilà qui me plait, ça ressemble en dessous à un string mais il y a comme un volant, une voilette qui couvre le string, un peu les hanche et donne l'impression d'un shorty, j'aime, je suis séduit, je n'ai plus qu'à trouver le soutien-gorge coordonnés, ne pas se tromper dans les tailles et puis avoir un coup de cœur pour un petit shorty rose chaire avec des volants roses fuchsia et des jarretelles, un coup de cœur, je la vois dedans, je me vois la photographier, alors je le prends aussi et m'en vais payer avec des étincelles dans les yeux


Voir les commentaires

Rédigé par blogueur anonyme

Publié dans #Chronique chaotidienne

Repost 0

Publié le 24 Juillet 2009

J'ai fais la vaisselle, vite et bien, je pensais en avoir plus mais je ne fais qu'un repas par jour après j'ai sorti le linge de la machine, j'aime le linge humide et l'odeur de frais et de propre et je l'ai mis au soleil qui tape fort après je me suis occupé du courrier, le RSA, les amis, les cartes de vacances que je n'aime pas et puis enfin je suis lui ai envoyé un sms, je la sens bien, lui il portait un pantalon et des chaussures Kenzo, j'en étais sûr, il est prévisible encore plus que moi, elle va ressortir avec lui, tant mieux c'est un ami, pas le meilleur amant, pas le meilleur amoureux, pas le plus attentif mais il est gentil et ça me laisse le beau rôle, je le tromperai peut être sans rien dire, sans culpabilité, ce n'est même pas sûr en plus n'en parlons pas encore, j'ai fais un repas frugal fromage de chèvre et abricot, l'air chaud entre par grandes bouffées par les fenêtres et la porte ouverte, je n'aime pas fermer les fenêtres, cette fois je vais sortir mais là je me rends compte que mon blog ressemble à un blog, j'y étale le quotidien, j'y ai perdu la prétention de l'écriture, elle n'est qu'un moyen au service d'un quotidien banal, faut pas que j'y pense trop je risquerai de vouloir changer

Voir les commentaires

Rédigé par blogueur anonyme

Publié dans #Chronique chaotidienne

Repost 0

Publié le 24 Juillet 2009

Je me réveil en pensant à elle, je sais très bien ce qu'elle a fait mais je me demande comment elle va pourtant je n'ose pas lui écrire, pas si tôt, pas envie de me montrer trop présent, trop pressant, trop couvant et pourtant on se connait par cœur depuis plus de quatre ans, on se connait par cœur et c'est peu dire ; ce n'est pas une expression et notre connaissance commune va plus loin que le cœur, je connais toutes ses fêlures, la moindre cicatrice sur sa peau, la plus petite faille de sa personne alors pourquoi jouer les jeunes premiers maladroits et hésitants quand je sais que je suis le pilier, l'atlas d'un univers en devenir ? Moi même je ne le sais pas, je sais juste que j'aime ça parce qu'ainsi je ne peux pas me reposer sur mes lauriers et donc toujours me mettre en doutes, me remettre en causes et toucher parfois du bout des doigts un petit quelque chose de - parfait -, j'ai juste envie de connecter nos connivences, qu'elle se confit et que je sache tout sans pour autan avoir l'air d'un voyeur, que je suis, d'un vautour, que je peux être, d'un vieux pervers, ça non, elle me manque c'est drôle, j'ai le téléphone à deux doigts de la main, je lui enverrai un message puis un autre à la blonde ingénue qui sera là dès lundi, c'est ainsi que commence le jour, la chaleur est revenue frappée la nature, l'herbe jaunie, la vaisselle s'accumule encore et moi j'écris


Voir les commentaires

Rédigé par blogueur anonyme

Publié dans #Chronique chaotidienne

Repost 0

Publié le 23 Juillet 2009

Je pense à elle

Elle sort dans un cabaret

Elle flirt avec un ex qui est en plus un ami proche à moi

Je regarde Misery

J'échange des sms sexy avec une blonde amoureuse de moi

Derrière moi j'ai une peinture érotico-raté qui séche

Elle est belle et ne sait pas à quel point elle plait

Elle est autodestructrice et s'entour de mauvaise personne + moi

Envie d'écrire un roman

Je voudrais être sexy et gros

Je voudrais maigrir pour elle

Lundi je fais l'amour

Mardi aussi

Et toute la semaine

Même plusieurs fois par jour

Je vais refaire du nu mais en photo et l'idée me séduit, m'excite et m'inspire

Je suis mélancolique, amère, triste

Je suis jaloux des hommes moins bien que moi

Je suis envahi par des milliers de moucherons

Je l'imagine en jupe, pas de culotte, des bas, un débardeur élégant de bel chaussure

Il a mit une chemise, des chaussures fermé et un pantallon noir

J'ai envie de lui envoyer un sms pour savoir comment il est habillé

J'étais à sa place

Je suis son ange gardien c'est usant et j'aime ça

Tous les mecs me rendent jaloux

Ca me boost

J'enrage

Envie de bouger

D'exploser

Je voudrais être un salaud cynique

Je vais faire l'amour de façon impudique et un brin perverse

Mais je dois attendre la semaine prochaine

Demain j'irai lui acheter de la lingerie érotique

Toute lingerie est érotique en fait

Elle va le revoir demain

Elle reviendra en aout et on se prendra la main, elle dormir dans mon lit, je lui parlerai de ma blonde ingénue et elle de ces envies, je la masserai, elle se confiera, on ira voir des expos, elle repartira on s'écrira

J'aime les films

Cette nuits je regarderai un DVD et ça me donnera envie de peindre, de finir ma toile

J'ai trois jours de vaisselle en retard

Je guète Facebook en espérant un signe

Je ne sais pas de qui

Juste un signe

Mon blonde ingénue aura un maillot transparent

Je bande un peu, demie molle

J'ai ma lessive à lancer, laver les draps

J'ai soif

Je voudrais prendre un verre, une vodka ou un Gin

J'aurai aimé savoir peindre et avoir de la volonté et du courage

Ecrire des listes

Voir les commentaires

Rédigé par blogueur anonyme

Publié dans #Chronique chaotidienne

Repost 0

Publié le 21 Juillet 2009

Est-ce un échec ou bien est-ce parfaitement normal je ne sais pas, mais je suis resté plus de trois jours sans écrire, ni ici, ni ailleurs, ni à moi, ni pour vous, ni pour personne, j'ai pour ainsi dire été happé par le réel comme on se fait emporter par une vague, un tsunami, une lame de fond, quand on se sent entrainé par les remous mais que l'on aime ça, comme le surfeur prit dans un rouleau, écrasé par la vague puis qui ressurgit dans l'écume, bref pendant trois jours j'ai reçu des amis, des connaissances, vendredi, samedi, dimanche, des garçons et des filles et j'aime comme j'aime recevoir avec un minimum de soin je me suis consumé dans l'accueil, être attentifs à tous, aux petits soins, remplir des verres, le barbecue, les vas et viens un peu partout, jouer au volley, jouer le jeu, faire rire, sourire, séduire, plaire, adoucir, dormir peu et repartir, ranger, petit déjeuné, la vie en condensée pendant tout le week-end et puis une jeune fille est arrivé, pas une jeune fille mais la jeune fille qui est ma meilleure amie, mon âme soeur, ma maîtresse, mon amante, ma muse, mon fantasme, ma petite soeur, mon hameçon, mon univers, ma planète à sauver, mon modèle, mon partenaire, ma folie, ma raison, ma déraison, ma passion, mon amie, mon révélateur, mon énergie, ma rage, ma colère, mon rire, ma menace, et forcément quand elle est là le monde n'existe plus puisque le monde c'est elle, c'est moi, c'est nous ; blackmonomaniaque, et puis elle est reparti et le monde m'a rejoint ou c'est moi qui l'ai rattrapé et voilà mes mots, trois jours de retards, trois jours de silence et me revoilà là

Voir les commentaires

Rédigé par blogueur anonyme

Publié dans #Chronique chaotidienne

Repost 0

Publié le 17 Juillet 2009

Relations sociales ou relations sexuelle sans les corps, sans le contact, sans l'orgasme, sans la sueur, sans la chaire, sans le Kâma- Sûtra, juste des relations sociales, sociables, et le sexe en sous entendu, au loin, en creux, en images imaginées plus qu'en mots crus et après le gris dans le ciel c'est le vent qui s'en mêle, c'est le vent a tranché le gris des nuages avec le bleu du ciel, il fait frais et lumineux et les invités sont en routes, les invites sont des amis qui viennent presque tous en couples sage, quel dommage, encore une fois je regarderai les filles sans rien dire de compromettant mais en n'en pensant pas moins, jouer les voyeurs, les photo-mateur, photo amateur c'est mon rôle, mon luxe, mon plaisir et j'aime d'autan plus quand les autres aiment mes photos ; savent-ils que sans désir pour mon modèle je ne réussi pas mes photos ? Peut être qu'ils le savent, qu'ils s'en doutent, ou pas peut importe ce qui compte c'est que les relations sociales s'enclenchent bien et le masque tombe, le mien sur mon nez, pour les autres sur les leurs, ce n'est pas halloween, ce ne sont que des leurres, des images, et le jeu c'est de chercher derrière, creuser, gratter et faire comme si l'on n'avait rien vu même si l'on sait et moi je vais être solaire, acteur éclaire au talent éclairé, je veux jouer et me faire aimer, désiré, bref plaire et vous l'écrire dès bientôt, dès que je trouverai le temps, la patience et le géni pour m'éclipser de la fête et rejoindre une connexion internet discrètement

Voir les commentaires

Rédigé par blogueur anonyme

Publié dans #Chronique chaotidienne

Repost 0