Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

chronique chaotidienne

Peut-on laisser naître une révolution ?

Peut-on laisser naître une révolution ?

Faut-il redouter les Black Bloc, les fustiger et faire de leur irruption dans la ville, dans le chant médiatique et dans la surface lisse de l’ordre des choses le signe d’un déclin ou d’un danger dont il faudrait se prémunir ? Pure question de rhétorique,...

Lire la suite

Chronique d'un arrêt de bus sans bus

Chronique d'un arrêt de bus sans bus

Abribus toujours, mobilier urbain lambda, plastique et verre et sûrement un peu d’acier. Deux filles sont assises sur le banc. Une troisième est assise parterre, directement sur le bitume du trottoir. T-shirt beige un peu ample pour celles du banc et...

Lire la suite

Chronique de minuit trent six

Chronique de minuit trent six

Minuit trente six, je vais me coucher. J’éteins la dernière lumière dans la cuisine et la maison dans l’obscurité. Par la fenêtre je remarque un homme de l’autre côté de la rue. Il est adossé à sa voiture, appuyé sur le capot d’un véhicule blanc. C’est...

Lire la suite

Chronique d'une rue au matin

Chronique d'une rue au matin

Elles sont arrivés gamines descendues du bus pour le lycée. Des ados comme les autres. Elles ont laissées les autres partir en cours et elles sont restées à l'abribus. Elles parlaient fort, riaient beaucoup et vivaient comme si elles étaient seules. L'abribus...

Lire la suite

Sous le soleil, exactement

Sous le soleil, exactement

Première fois de l’année que je me réinstalle dehors pour écrire. L’impossible silence est d’un grand apaisement. Le soleil qui griffe mon visage l’est lui aussi. Et qu’importe si l’extérieur est aussi est aussi chaotique que mon intérieur métaphorique....

Lire la suite

Chronique à la caisse de Lidl

Chronique à la caisse de Lidl

J’étais à la caisse de Lidl avec mes deux gros sacs étalés sur le tapis roulant de la caissière. Derrière moi un couple, elle blonde autoritaire, lui sans intérêt docile et leur enfant debout dans le caddie. Derrière eux encore arrive un homme, je ne...

Lire la suite

Les simagrées des promeneurs de chiens

Les simagrées des promeneurs de chiens

J’ai un profond respect et en même temps un immense mépris lorsque le matin il m’arrive de voir par la fenêtre, par delà la rue scindée en deux par une circulation sporadique, des gens qui sortent leur chien. J’ai du respect pour ces femmes et ces hommes...

Lire la suite