Articles avec #bd tag

Publié le 19 Mai 2017

La première fois que j’ai croisé la route d’une bande dessinée Martin Mystère dans un vide-grenier je l’ai acheté parce que l’objet à attisé ma curiosité. Le contraste de cet ouvrage épais aux dessins rugueux que je trouvais même plutôt burnée contrastait beaucoup avec l’image lisse et creuse du dessin animé pour adolescent portant le même nom. J’ai même cru un instant que derrière ce même patronyme se trouvaient deux personnages distincts. Ce n’est qu’après, en me renseignant un peu sur cet objet culturel énigmatique que j’ai compris le pourquoi et le comment historique de cette série de ce personnage italien. La seconde fois que j’ai croisé une bande dessinée Martin Mystère dans un vide-grenier je l’ai acheté, cette fois par goût de reconstituer des séries, voir des collections. Posséder un seul objet c’est l’expression d’un pic de curiosité. Mais dès lors que l’on commence à en apprendre plus sur l’objet et que l’on parvient à cartographier un espace intime et un espace culturel dans lequel on va pouvoir le classer avec des semblables alors le plaisir de constituer une série arrive. Il existe six tomes des aventures de Martin Mystère, édités chez Glénat entre Mai 1993 et Avril 1995 et quelques autres édités dans une collection différentes éparpillés au fil des années suivante.

Ma première trouvaille c’était le tome 3 chinée par hasard. Par ce même hasard j’ai chiné le tome 1 récemment. Une belle couverture sur fond noir cerné de doré, je trouve l’objet beau. Il est en bon état, et c’est avec plaisir que je vais le ranger avec son compère. Le hasard me permettra t-il de réunir la collection des six premiers tomes ? Quel putain de suspens de bâtard ! Comme pour le premier tome, j'ai trouvé celui-ci pour 1 euro.

22,90 euros dépensés pendant la saison 02
22,90 euros dépensés pendant la saison 02

22,90 euros dépensés pendant la saison 02

Voir les commentaires

Repost 0

Publié le 6 Mai 2017

Pour moi Martin Mystère était un personnage de dessin animé pour ado apparu à la télévision au moment où je m’intéressais moins (pour pas dire pas) aux dessins animés qui accompagnent le petit déjeuner. Alors lorsque dans un vide-grenier je suis tombé sur cette épaisse bande dessiné titrant Martin Mystère et présentant en couverture un aventurier blond aux prises d’un monstre vert sous l’œil énigmatique d’une tribu mystérieuse j’ai forcément été intrigué. Et qui dit chineur intrigué dit achat désiré. La vendeuse voulait 1 euro en échange de cet objet curieux, je le lui ai donné sans hésiter. Ce n’est qu’en rentrant que je me suis un peu plus penché sur le cas de ce monsieur Mystère, découvrant ainsi qu’avant d’être un ado blondinet désagréable dans une série de dessins animés Martin Jacques Mystère était un aventurier écrivain spécialisé en anthropologie, archéologie, histoire de l’art et cybernétique. Oui oui cybernétique, ça ne s’invente pas, je l’ai lu sur Wikipédia et sur la couverture ce monsieur Mystère tient un flingue futuriste laissant penser qu’il s’y connaît en cybernétique. C’est donc au travers de Wikipédia que j’ai découverts que Martin Mystère est né en 1982 sous la plume d’un auteur italien Alfredo Castelli. Son Martin Mystère est l’évolution d’un personnage précédant basé sur l’aventurier Allan Quatermain. C’est une bonne surprise de découvrir les aventures de ce Martin Mystère et c’est tout le sel des vide-greniers que de découvrir des choses inattendues. C’est un volume de 1994 publié chez Glénat qui est en très bon état je trouve pour un livre de son âge dont j’imagine qu’il a été lu par de jeunes personnes pas nécessairement toujours soigneuses. En cherchant sur internet j’ai été étonné de voir que l’ouvrage est légèrement côté, en tout cas il est vendu sur quelques sites plus cher que ce que je l’ai payé, même si ce n’est pas le but de mon projet chiner sa bibliothèque c’est malgré tout une bonne surprise.

A l’inverse si je ne connaissais pas cette version originale et adulte de Martin Mystère, je connaissais Gon le bébé tyrannosaure qui est né sous le trait du mangaka Masashi Tanaka. Alors lorsque j’ai aperçu la couverture de ce Gon, totalement couverte de poussière ça a fait tilt. D’aspect extérieur le livre semblait plutôt en mauvais état mais en le feuilletant un peu je me suis rendu compte que c’était surtout de la saleté et à part les trois ou quatre premières pages qui comportent des auréoles d’humidité, le reste de l’ouvrage est nickel. La encore je l’ai acheté pour 1 euro. Je suis vraiment content d’avoir ce volume, le premier en plus, qui présente dans une histoire sans paroles les aventures de Gon ce bébé tyrannosaure à la force colossale découvrir la vie sauvage en essayant d’y trouver sa place. J’aime beaucoup le trait précis et plein d’emphase de Tanaka. Après un petit nettoyage la couverture de cette édition de 1995 chez Casterman a retrouvé son éclat et je suis très heureux d’ajouter ce tome à ma bibliothèque. Pour la petite anecdote j’ai découverts le personnage de Gon parce qu’il était parmi les personnages jouables cachés dans Tekken 3 je crois (l’incertitude repose sur l’épisode de Tekken).

Martin Jacques Mystère dans sa version adulte dans la BD orignelle
Martin Jacques Mystère dans sa version adulte dans la BD orignelle

Martin Jacques Mystère dans sa version adulte dans la BD orignelle

Adorable Gon qui conduit la somme totale dépensé à 11,10 euros pour être précis
Adorable Gon qui conduit la somme totale dépensé à 11,10 euros pour être précis

Adorable Gon qui conduit la somme totale dépensé à 11,10 euros pour être précis

Voir les commentaires

Repost 0

Publié le 27 Mars 2017

D’étranges fanzines et des comics undergrounds trashs, gores et explicitement sexuels qui attendaient qu’une main leste et qu’un  œil interlope viennent les tirer du bac où ils étaient perdus entre Le Journal de Mickey et Picsou Magazine. C’est la magie des vide-greniers, lorsque l’on ne sait pas ce que l’on cherche mais que l’on est sûr de l’avoir trouvé lorsque l’on pose sur un objet le regard brillant de notre convoitise et de notre curiosité.

C’est ce qu’il s’est passé ce matin de Mars, je chinais dans un  vide-grenier organisé dans une école primaire. Le temps était beau et la chasse aux trésors de chine avait déjà été plutôt bonne. Et donc en me penchant sur un bac où se trouvaient des magazines je tombe sur Suck Machine un comics book en français qui promet en couverture la terreur faite chair avec des images aussi outrageuses que possible. Il ne m’en fallait pas plus pour attirer mon attention. Je gardais le comics en main et je fouillais dans le bac où je trouvais deux autres comics books dans le même état d’esprit mais en américain. Je ne connaissais pas les titres, mais les dessins me semblaient familiers.

Je devais afficher un intérêt évidant pour ma trouvaille parce qu’un  vendeur sorti d’un recoin que je n’avais pas vu s’est présenté tout proche de moi. Comme tous les bons vendeurs il n’a pas hésité à me faire savoir qu’il avait d’autres éléments dans le même genre, et fouillant à ma place dans son bac il m’a sorti un petit paquet de différents comics tous dans l’esprit underground. Trois numéros publiés chez Last Gasp un éditeur de San Francisco, trois exemplaires de Zero Zero, trois exemplaires de Weasel, Pip and Norton qui sont tous en  américain et un exemplaire de Métamorphose en français. Douze petites bandes dessinées undergrounds principalement américaines qui se tenaient là dans un petit vide-greniers du Vaucluse. La trouvaille était trop belle pour être déclinait, mais restait encore à parler du prix.

Et alors que j’avais ma petite pile entre les mains je demande le prix du vendeur, qui m’annonce 1 euro. Pas un euro pour le lot, ni 1 euro par comcis, 1 euro les trois ; soit 4 euros pour le lot. C’est donc une aussi bonne affait qu’une bonne surprise. Voilà le genre de trouvaille qui renforce mon addiction à me lever tôt le dimanche matin pour aller chiner.

Avec ce nouvel achat, la bibliothèque chinée peut s'enorgueillir de belles pages. Tout cela pour une somme totale de 7,10 euros en 2017
Avec ce nouvel achat, la bibliothèque chinée peut s'enorgueillir de belles pages. Tout cela pour une somme totale de 7,10 euros en 2017
Avec ce nouvel achat, la bibliothèque chinée peut s'enorgueillir de belles pages. Tout cela pour une somme totale de 7,10 euros en 2017
Avec ce nouvel achat, la bibliothèque chinée peut s'enorgueillir de belles pages. Tout cela pour une somme totale de 7,10 euros en 2017
Avec ce nouvel achat, la bibliothèque chinée peut s'enorgueillir de belles pages. Tout cela pour une somme totale de 7,10 euros en 2017
Avec ce nouvel achat, la bibliothèque chinée peut s'enorgueillir de belles pages. Tout cela pour une somme totale de 7,10 euros en 2017
Avec ce nouvel achat, la bibliothèque chinée peut s'enorgueillir de belles pages. Tout cela pour une somme totale de 7,10 euros en 2017
Avec ce nouvel achat, la bibliothèque chinée peut s'enorgueillir de belles pages. Tout cela pour une somme totale de 7,10 euros en 2017
Avec ce nouvel achat, la bibliothèque chinée peut s'enorgueillir de belles pages. Tout cela pour une somme totale de 7,10 euros en 2017
Avec ce nouvel achat, la bibliothèque chinée peut s'enorgueillir de belles pages. Tout cela pour une somme totale de 7,10 euros en 2017
Avec ce nouvel achat, la bibliothèque chinée peut s'enorgueillir de belles pages. Tout cela pour une somme totale de 7,10 euros en 2017
Avec ce nouvel achat, la bibliothèque chinée peut s'enorgueillir de belles pages. Tout cela pour une somme totale de 7,10 euros en 2017

Avec ce nouvel achat, la bibliothèque chinée peut s'enorgueillir de belles pages. Tout cela pour une somme totale de 7,10 euros en 2017

Voir les commentaires

Repost 0