Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ces textes que je n'ai pas écrits

Ces textes que je n'ai pas écrits

Lorsque je vivais à la campagne j’avais un jardin, jardin qui existe toujours. Il y a quelques années, pour la première et seule fois de vie jusqu’à présent, j’ai acheté un transat afin de m’allonger sous le soleil, me retrouver parallèle à la terre et...

Lire la suite

Dieu, eux et moi

Dieu, eux et moi

Aujourd’hui dans le cadre de mon futur mariage je suis amené à fréquenter l’église ; si j’ai toujours considéré l’institution du mariage avec une véritable défiance intellectuelle je savais aussi que c’était un marqueur fort auquel je voudrais un jour...

Lire la suite

La paix contre bol de ramens

La paix contre bol de ramens

La ville cet espace impensé de la présence d'autrui ; le ventre d’un monde où grouillent la vermines et l’homme qui cent fois se confondent. Ville, espace de milles amours bruyants et puants, les cris des klaxons, vapeurs des voitures, les rainures noires...

Lire la suite

La forme de l'eau

La forme de l'eau

Je viens de regarder La forme de l’eau de Guillermo Del Toro, un film que j’avais manqué à sa sortie en salle. Je ne vais pas vous pitcher le film et dire ce que raconte l’histoire parce que je considère que c’est film qui ne raconte rien. Je ne suis...

Lire la suite

Le beau et le moche

Le beau et le moche

A la niche la beauté ! Que tu sois dans le canon que braque la doxa sur la jeunesse en bouquets ou que tu sois de la matraque des contre-beautés car il existe des contre-beautés comme il en va des contres cultures et des contrefeux, retournez tous et...

Lire la suite

Hommage à mes temps anciens

Hommage à mes temps anciens

Lundi matin devant un document vierge – page blanche – tête noire en son intérieur – cette nuit mon for intérieur a été mis à l’épreuve des rêves ; des rêves dans le rêve. Je ne me rappelle pas la précision du rêve, il ne m’en reste que des sensations...

Lire la suite

La prose qui ose n'est qu'un pléonasme

La prose qui ose n'est qu'un pléonasme

Agir clef en main sur ton visage blanc comme la crème de nuit – reposer le poids, trinité la main en l’air j’efface d’un geste vif la galbe qui claque. La poésie profane le réel tel un mensonge – poète et matador dans l’arène sa dessus dessous et sa fille...

Lire la suite

Divagation aux enfers dépassés

Divagation aux enfers dépassés

Détourne-toi que je puisse voir tes fesses, ton cul, par là où tu déverses autant de merde que de beauté. C’est comme tes lèvres nouées de dentelles lorsqu’elles s’écartent et décloisonnent les vannes de ta pudeur ; tu dis alors autant d’insanité que...

Lire la suite

Chiner des films de mon adolescence

Chiner des films de mon adolescence

Si l’âge adulte est le temps où nous pouvons affiner et affirmer nos goûts culturels ainsi que nos esprits critiques ; d’ailleurs les deux sont liés, l’adolescence est le temps de passions arbitraires, palpitantes aussi impulsives qu’instinctives ce qui...

Lire la suite