Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Au seuil des diapasons

Au seuil des diapasons

Les seuils ne sont pas que des éditions littéraires ni des portes aux seuils desquels nous ne sommes que des échoués pareils à des vampires que l’on n’invite pas à entrer dans les châteaux des Carpates. Les seuils sont tous ces frontons en dessous desquels...

Lire la suite

Un trait

Un trait

Une page dans la tête, roulée comme une lame, l’âme d’une nuit qui s’enchaîne à une nuit et d’autres encore comme les erreurs d’un collier de perles naturelles arrachées aux cœurs de nacres des sirènes. L’eau lisse sur la surface du globe comme une peau...

Lire la suite

Chronique d'un rêve de la nuit au matin

Chronique d'un rêve de la nuit au matin

J’ai fait un rêve. Comme tout le monde je rêve souvent, ça n’a rien d’étonnant. Je voulais dire que je rêve souvent lorsque je suis endormi même si ça m’arrive aussi lorsque je suis éveillé. Mais depuis quelques mois je n’arrive plus à me souvenir de...

Lire la suite

Le dilettante

Le dilettante

Il n’y aucune théorie ni ligne éditoriale qui me guide mes mots lorsque je me lance dans une série de publications en textes noirs et des écrans blancs. Alors je brode, comme toujours, j'improvise, je parle dans le vent et je conçois le vide car c’est...

Lire la suite

Mon Google Doc En Transite

Mon Google Doc En Transite

Comme sur d’autres appareils je suppose, sur mon smartphone chinois le launcher qui organise les icônes dans le téléphone à possède une option pour que sur le ligne supérieure de la page où sont classées les applications apparaissent par ordre préférentiel...

Lire la suite

Un désir vénérable

Un désir vénérable

Un sumotori reconnu est étendu sur un futon. Appuyé sur son flanc il déguste du raisin à la manière d’un dieu grec en portant à sa bouche une grappe charnue. Avec sa langue, et ses lèvres étonnamment fines, il détache délicatement chaque grain avant de...

Lire la suite

La beauté des planisphère

La beauté des planisphère

Soudain ça parait comme une évidence, il manque un planisphère chez soi. Planisphère, mappemonde, globe, appelez ça comme bon vous semble mais soudain il m’est apparu comme une évidence que de ne pas en avoir une chez moi était un manque. Sûrement parce...

Lire la suite

Poésie en prose du week-end

Poésie en prose du week-end

Au crépuscule du mois le jour vacille sur ses zéros qu’il dompe easy dans les cages creuses de ses comptes en banques vides. Braquage à mes armées de mains qui ne tiennent plus rien que le vent de l’automne et le vide fuyant qui s’égrène plus encore que...

Lire la suite