Dring dring dong

Publié le

Des mots devant les yeux. Devant le vide. Des mots devant le tribunal. Des mots devant les yeux. Des chapitres sous les chapiteaux et derrière la couverture. Pluie sous l'ombre, , plusieurs fois la pluie tombe et est tombée, sur tout, tous, le sol et le reste et il ne le sait pas, pauvre être aveuglé qui ne peut et pourra jamais voir plus loin que le bout de ses besoins, affectifs ou émotionnels, cela l'empêche de voir mieux, de voir l'autre, la laitière ou la poétesse, il ne peut voir plus loin que le bout de sa nuit, que le loin de sa pluie, aussi sincère qu'il puisse être c'est ainsi, petits yeux pas vraiment grand ouvert et cela même si pour la voir il devrait ou devra s'ouvrir grand les sens ; on ne descend pas impunément dans le profond des cavernes sans savoir faire le distinguo entre les ombres, les ombrelles et les lumières. Il lui faudra le savoir ou l'on devra apprendre à lui mentir, à lui mener le bout du nez par d'illustres illusions. II aura son lot et moi j'ai le reste, léopard et tous les rois de la jungle. Tarzan c'est moi et l'autre c'est je.

Nous devrions noter que nous sommes riches de 1882 jours depuis la naissance de ce blog.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article