Jour # 981 humide jusqu’à la commissure

Publié le par #ceciestunblog

un monde caché, moment caché, juste des bas, juste le bas, juste le haut, justaucorps à même le corps, le monde caché à la terrasse d'un café, le soleil et le vent frais qui s'engouffre, juste un gouffre, une fente, une faille, un trou sous le regard caché des replis indiscrets, juste l'eau à la bouche, juste le corps, juste humide, juste la saison sèche, juste la sueur et le soif, juste le corps, brise humide, soleil, douche dorée, juste la bouche érotique, lèvres mordillées, juste une allure, juste une silhouette, juste un dos, juste les fesses, juste une ombre, une chinoise, cheveux de jais, juste une horizon humide, douce et chaude, pluie l'été, elle était mouillée, les vêtements collés à sa peau nue, juste trempée, ingénue sortie des eaux, juste le pieds mon marin que la vénus arrivée sur terre, juste la nacre ; une coquille vide, le monde caché dans les couches aqueuse bleue comme les oranges dans la palmerai, le monde renait de ses cendres dans le creusé obséquieux des intimités humides

Publié dans Je est un Blog

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article