Jour # 972 le diamètre des pis aller

Publié le par #ceciestunblog

des astres énucléés et du vent dans les arbres ; l'amicale du désastre nucléaire se réunie tout les ans à la lumière mécanique d'une ampoule pile là où la bonne idée aurai du déjà naitre c'est à dire au plafond à mi chemin entre dieu et le sol bien qu'un peu plus proche du sol que de dieu ; hennissement frénétique libre comme l'air étudiant du printemps sur la pelouse là où l'on embrasse les choux ce qui vaut toujours mieux que de bouffer les pis aller de l'université par la racine, l'index ou la table des matières - de doigts dans le prise électrique et dans l'éclectique cul ecclésiastique qui ondule sur les notes diamétralement équitable du pianiste ; une autre fin pour la fin et une autre serveuse à couette, un autre décolleté, une autre paire de manche de relancer les dés qui ne réécririons jamais le hasard ; prose dans le mur, prose de surface, un enduit que fissure et l'orgueil déplacé qui s'ébranle ; le vernis sur l'enduit et les ennuis sur le dos ; respirer douces doses de culpabilité, mieux vaut toujours deux pieds dans la fange que de l'enduit sur le mur pour reboucher une fissure, frimousse à frange en guise d'épée de Damoclès, frimousse d'ange grec, muse de dos et deux mois nus dans l'eau dessinent des ronds pour de rien ; mémorise ton empire pourri et devine ma mine déconfite

Publié dans Je est un Blog

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article