Jour # 825 un jour fumer des cigarettes à la corne de tortue

Publié le par Cheval de bois

il y a des jours avec rien à dire, ou des jours avec des dires à autre chose, des dires ailleurs, des autres dires parce que dire c'est bien mais le dire c'est plus bien mieux, le dire c'est autre chose, on ne dit pas comme on dit, on dit comme on peu, comme on à le temps de le faire, le dire, tout le dire, tous les mots et les dire mais ce n'est qu'une logorrhée ici ce sont des écrits, des écrits pas des mots dits, quoi que si, ces mots ici sciant la planche du dicible, ne rien cacher jusqu'à ne rien dire mais secouer le vent en des mots volatiles, un nuage aux relents faisandés qui font mouche et pointent du doigts l'étendu au loin, l'horizon et les vaisseau qui la cisaille prenant leurs élans vers d'infinis étoiles où lorgnent des mondes qui à défaut d'être parallèle longent les infirmes limites de notre réalité

Publié dans Divagations diverses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article