Jour # 332 bordel ambulant engouffre la lumière de la lune

Publié le par Cheval de bois

Insolation sur mes épaules, la sensation insolée, le vertige et la fièvre et le monde qui tourne sur son axe désaxé, le monde qui tourne trouble, le monde qui tourne courbe, la tête en bas, les sens en l'air, insolation, insoumission et la décadence annoncée, insolence frappant la nuque raide à coups de trique et tendrement le corps par en sueur, pas de séduction, pas de solution, les corps qui bronzent, demoiselles insolantes qui vont par paire et la peur de pas faire l'impression outrageuse et le soleil qui cogne et le corps qui cède, sue et se fige dans la posture absurde de l'élégante téléphonie. 

Publié dans Divagations diverses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
<br /> ha ben voilà je suis nouillette j'avais associé les mots qui allaient avec monde avec autre chose enfin bref je viens de relire et je viens enfin de comprendre :-)<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> ;-)<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> Il pleut<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> il fait nuit<br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> drôle de mélange cet article.... pourquoi associé le monde et les filles ?<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Pour un homme les filles sont un pays étranger, un continent à part entière à découvrir, conquérir, apprendre, découvrir, cartographier<br /> <br /> <br /> <br />