Jour # 245 la princesse dorée

Publié le par Cheval de bois

Demoiselle ivre, certainement trop saoule pour restée ici, propre et fraîche, c’est une demoiselle à deux doigt de faire pipi dans sa culotte comme une enfant honteuse. C’est alors qu’elle se retire dans les toilettes, qu’elle ferme la porte pour se retrouver seule, les fesses placides assises sur la cuvette, la culotte sur les chevilles, c’est une demoiselle qui urine à l’abri des regards. Elle soulage ici sa vessie maintenant pour ne pas a avoir à mouiller sa culotte dans l’accident maladroit d’un éclat de rire qui se transformerai en imprévu urinaire. Elle est là-bas tranquillement assise et s’écoule dans le secret des regards la rivière dorée qui tombe en pluie sur la porcelaine. Attiré par le bruit de ce brulant ruisseau un voyeur surgit pour ouvrir la porte et prendre en flagrant délit la petite pisseuse qui a la honte aux joues de se faire ainsi découvrir dans une posture bien intime. C’est l’indiscrète beauté d’une fille surprise entrain de faire pipi dans un moment suspendu sans pudeur ni défense.  

Publié dans Divagations diverses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article