Jour # 1089 aucune nécessité de lecture

Publié le 18 Juin 2012

Trois huit neuf douze ; trois queues de rats et la tête

Juste trois mots de rien

Pour une fois rien dire

Juste le temps d’être juste

Juste l’air de ne pas avoir rien dit

Trois bouts de ficelles et les ailes du poulet

Tout dire ne rien dire

Les conneries de connexion

Et la passion en quelques lettres

Trois fois l’air courant

Et je ne suis déjà plus là

Pas loin mais plus là

Rédigé par #ceciestunblog

Publié dans #Divagations diverses

Repost 0
Commenter cet article