Jour # 1087 variation sur le sens du désir II

Publié le 16 Juin 2012

la contingence de l’amour suppose toujours la profonde adoration de soi et la tendresse que l’on accorder à l’expression de son bien être ; l’amour est cette état de confort qui avant tout caresse son égo, une tendresse de l’individu pour la place qu’il accorde à son bien être et en cela l’amour plus que le désir relève d’une grande part égoïste de soi, narcissique aussi bien sûr parce que l’on dit l’amour aveugle mais ce n’est qu’une façon de dire que l’amour conchie l’objectivité acerbe de la dévalorisation au profit d’une sensation navrante de bien être ; le désir, la variation charnelle de nos pulsions sur les cordes du désir, mais au cœur de chose la profonde adoration de l’autre ; dans le dialogue de l’amour l’autre est le faire valoir et fer de lance de notre propre sentiment amoureux mais quand on parle en désir, l’autre est le cœur du discourt, le corps du dialogue et soi on n’est que l’instrument de médiation de ce dialogue des corps : on pourrait alors dire du désir qu’il est superficiel parce qu’il relègue le corps au rang d’objet, un simple vecteur de communication mais de cette façon c’est ne pas lui reconnaitre sa valeur de communion ; mettre au centre de tout deux forces fondamentales : l’émergence de l’autre dans le monde et la transcendance du désir d’émerger soi même dans l’autre et dans le monde. Le désir physique, charnel et pulsionnel est une exhortation à la vie, à la participation de soi au monde et c’est aussi le bras de levier nécessaire pour y parvenir ; ne vous laissez pas berner par les sirènes de l’amour qui sous convers de convention sociale ponctionne les corps et les âmes pour les extraire du monde réel et le confiner à cette zone de non droit amoureux ; les humaines, les être sensibles, les aspirant au cours de l’univers eux savent que le désir brut, l’irruption brutale du désir, l’insoumission au corps du désir est la seule médiation possible

 

# variation

Rédigé par #ceciestunblog

Publié dans #Je est un Blog

Repost 0
Commenter cet article