Jour # 1085 désir et texte brut

Publié le 14 Juin 2012

il y a peu de chose dont la sensation est aussi forte, aussi délicieuse aussi, que l'attirance physique pure. Pure au sens de radicale, impérieuse, primoridale, un désir entier, unique, total et incontrôlable qui éclabousse, ébloui et bouscule, un désir qui ébranle et qui transcendante au sens d'un désir qui de façon quasi instantanée et surtoit incontrôlable traverse toutes les strates de soi, du plus profond et du plus enfouie pour jaillir à la surface de soi sur la peau et dans l'orbe du regard ; ce désir radical qui s'impose à soi par dessus toutes les conventions sociale, d'éthique et moralité, pression impérieuse à la noble archaïque et ancestrale qui nait quand les yeux d'une femme parlent au nom de tout son corps à elle à tout son corps à soi et évoquent au moindre battement de paupière la pulsion partagée ; désir osmotique, désir contagieux, réaction en chaine, réaction déchainée, réaction enchainé de toi à moi et inversément. La radicalité du désir est une insoumission. C'est dans cette insoumission du corps que réside la pureté et la force de cette exprience du désir ; bien sûr certains diront que l'amour prévaut sur le désir charnel pur et dur parce que l'amour est un sentiment qui rescelle un désir mais c'est un désir élitiste, élevée et prétendu noble mais l'amour repose sur une part d'oubli : parfois un oubli du corps au profit des sentiments, parfois un oubli de soi au profit - au mieux - de l'amour ou au profit - au pire - de l'autre mais l'attirance physique pure et dure ne peut pas reposer sur une part d'oubli car elle est construite sur l'irruption solaire du corps de l'autre dans son monde à soi et le besoin impérieux que son corps à soi fasse lui aussi irruption dans le même monde ; c'est une expression brute, pas nécessairement brutale même si la rencontre de deux corps incandescents l'un pour l'autre, l'un par l'autre, crée des possibiltés explosives. L'attirence physique que provoque la vision, la vue, le regard que l'on pose sur la muse au cheveux rouge comme le feu est une sensation unique et délicieuse qu'il faut chérire et vivre au plus profond de la chaire ; aucune fin à cela

Rédigé par #ceciestunblog

Publié dans #Je est un Blog

Repost 0
Commenter cet article