Jour # 1075 les os sous la peau

Publié le 4 Juin 2012

je n’ai même pas le début et pas plus sûrement la fin, j’ai juste là une mâchoire qui grince comme une grimace discrète, une mâchoire comme endolorie, mâchoire, qui aurait prit un coup au menton juste en dessous de la gifle en terme de zone mais l’intensité au dessus ; une fillette avec les dents longues et des gants de cuirs, peut être la sensation d’une mâchoire qui résonne d’une douleur sourde, longueur d’onde de dedans la chaire quand le muscle se lasse et s’échauffe dans la répétion excessive du mouvement, courbature du discourt ou celle de la mâchoire qui s’attarde s’use puis se fatigue à la l’action des mécaniques charnelles et passionnés de l’amour, ça pourrait être le souvenir lointain d’une douleur nostalgique qui se rappellerai l’expérience d’une rage surannée remontante d’une époque aux allures elles aussi surannée mais ceci n’est ni un début ni une fin ni même un problème qu’il soit de fond ou de surface - assistance et pilote automatique, mise en marche manuelle - avec une mâchoire il y a de la matière palpable ; possibilité étrangement agréable de palper sa chaire pour trouver en dessous le plaisir singulier de sentir ses os ; le plaisir des os. On oubli trop de fois de le plaisir de l’os, la présence de l’ossement sous la peau, ce squelette qui incarne invisible l’éternelle infrastructure sous jacente de nos êtres ; aimer son image c’est une chose outrageusement commune, populaire et superficielle au demeurant alors qu’aimer son squelette voilà un narcissisme d’esthète, délicieux et singulier. Aucune dimension morbide, aucune envolée gothique, le squelette sous la chaire c’est l’amoureux éternel enlacé à sa peau fidèle au-delà du raisonnable parce que totalement soustrait à la tentation et à la conception de désirer autre chose, palper son visage et voir sous la peau ses orbites creuses et sentir l’angle de sa mâchoire et la rotondité un os et sa densité aussi, je suis moi aussi sous ma peau

 

# les os sous la peau

Rédigé par #ceciestunblog

Publié dans #Je est un Blog

Repost 0
Commenter cet article