Jour #31 petites culottes et dessous féminins

Publié le par blogueur anonyme

Hier je suis allé acheter de la lingerie, tout seul, pas pour soi bien sûr mais pour offrir, faire plaisir, séduire, exciter, habiller, déguiser, dévoiler, provoquer, célébrer, surprendre, attiser, tester, troubler, oui je suis allé seul dans un magasin de lingerie, j'étais entouré de dames, de demoiselles et de femmes elles même entourées de dentelles, de lycra, de coton, des dessous sans dessus dessous, dépareillés ou coordonnés, des petites culottes, des strings, des shorty, des bustiers, des soutien-gorge, toutes les déclinaisons intimes d'un univers très féminin sage ou coquin. C'est juste une boutique mais je trouve ça très érotique, être là l'œil discret et la main légère en imaginant le corps de celle que j'essaie d'habiller avec tous ses dessous puis ensuite je vois et pense à ce corps déshabillé, dénudé, à demi nu dans ses dessous, puis nu totalement nu, juste pour moi ; c'est pour ma blonde ingénue que je suis allais acheter de la lingerie, celle qui sera logiquement là lundi, celle qui comme toutes les ingénues est sage et pudique mais dévouée comme toutes les amoureuses, prête à jouer à tous mes jeux, prête à se glisser dans les dessous que je lui aurai choisi et cette idée m'excite. Il n'est pas question de céder aux strings, je n'aime pas les strings ou très rarement, j'aime quand la lingerie couvre les formes pour mettre en valeurs le corps alors quand elle dévoile trop facilement la chaire qu'on désir ça me frustre, bien sûr je ne suis pas contre l'excitation vulgaire, frontale et facile d'un string de temps en temps, l'excitation rapide et fulgurante de la chaire qui saute aux yeux sous les formes trop échancrées ou le tissu si transparent d'un string dentelle, brillant et paillettes, aguicheur, le string c'est l'expression bling-bling de la lingerie, oui j'aime mais avec modération. Ma passion généralement va pour les shorty que je trouve terriblement sexy quand ils soulignent voir moulent les formes féminines avec allure et sensualité et un petit coté "je cache ce que je te montre" qui me fait craquer ; ils savent souligner les fesses et donner aux hanches cet aspect érotique qu'on a envie de dévoiler, dévorer, désirer ; Evidement j'aime aussi les petites culottes quand elles sont très sages et très classique, j'aime leur coté suranné, le coté femme prise au dépourvue saisie dans son naturelle et puis la petite culotte a un coté innocent qui rappel l'enfance, je veux dire quand enfant à l'école on essayer de voir sous les jupes des filles, la petite culotte c'est le fétiche érotique le plus ancien de ma fantasmatique, le plus courant, le plus intime, le plus chargé de sens, de symbolique et puis j'aime la culotte fantaisie, quand la culotte se fait drôle, amusante, joyeuse tout en restant érotique, oui la culotte n'est peut être pas la plus sexy des pièces de lingerie mais c'est pour moi la plus évocatrice, la plus chargé de sens et d'ancrage érotique. Culotte souillé, culotte volée, culotte offerte, culotte dévoilée, même quand par son absence sous les jupes elle brille et excite, attise l'imaginaire et embrase l'envie. J'ai l'embarras du choix et je veux de la lingerie jolie, sexy sans être vulgaire, coquine et originale, je suis là pour choisir des tenues pour ma Barbie, pour habiller ma marionnette érotique, je vais l'habiller en soir, noir et dentelles beiges avec une pointe de rose, c'est la couleur qui me décide, reste à trouver la forme, voilà qui me plait, ça ressemble en dessous à un string mais il y a comme un volant, une voilette qui couvre le string, un peu les hanche et donne l'impression d'un shorty, j'aime, je suis séduit, je n'ai plus qu'à trouver le soutien-gorge coordonnés, ne pas se tromper dans les tailles et puis avoir un coup de cœur pour un petit shorty rose chaire avec des volants roses fuchsia et des jarretelles, un coup de cœur, je la vois dedans, je me vois la photographier, alors je le prends aussi et m'en vais payer avec des étincelles dans les yeux


Publié dans Chronique chaotidienne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article