Dans le genre d'avant

Publié le par Rémy

Illogique

Page blanche ouverte devant soi

Ouvrir ensuite le logiciel qui diffuse la musique stockée sur l’ordinateur

Lancer le shuffle, le random, morceau après morceau je balance du rap français

La page toujours blanche devant moi

La musique balance les beats, les punchlines et j’enfile mon écoute sur ce fil

Ensuite encore après – pendant – avant ; dans la compression du temps lancer Google Chrome et ouvrir Pinterest

Des images dans le flot de l’algorithme s’étalent devant moi censées représenter ce que je suppose être un instantané de mon âme

Je regarde le flot comme Narcisse sa flaque et je m’interroge

Est-ce lui ou est-ce moi dans le reflet ou est-ce elles

Sportives, actrices, chanteuses, viking aux tatouages futuristes, villes abandonnées à la décadence chromée du futur, Marylin qui sourit à sa vie triste et artistes inclassables

Alors j’épingle, je colle, ordonne et organise le chaos en espérant donner une forme à l’algorithme

Page blanche en scintillement d’écran vide

Le son, les mots, images, les doigts qui interstices qui passent des uns aux autres

Illogique temps de l’écriture

Plutôt que de faire le vide miser sur la surcharge, organisation en excès jusqu’à la saturation

Je pense à la casserole de lait qui chauffe sur le feu, bouillonne et déborde

Je récolte l’écume

Il faudra nettoyer la casserole et la cuisinière

Pas de point de fuite, pas de point de chute, pas de point sur ma ligne

Dans le genre d'avant
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article