Pourquoi notre époque qne met pas tout son arsenal culturel et scientifique pour trancher la question de dieu

Publié le par Rémy

Je me souviens qu’au départ, c’est-à-dire à l’école, cette période où dans un idéal théorique l’on est exposé aux savoirs, à la culture, aux sciences il me semblait évident que la science c’était ce qui s’opposait à dieu. Et comme je ne croyais pas en dieu, il me paraissait comme évident que la science était l’outil qui permettrait de contrecarrer le concept de dieu. Je n’avais pas de culture religieuse et j’étais dans une école laïque où il n’était jamais expressément dit que dieu s’opposait à la science et réciproquement mais j’avais cette intuition.

Je parle ici du temp de l’école primaire, là où l’on ressent les choses alors que nous sommes encore trop jeunes pour parvenir à les verbaliser. Mais cette impression, cette pensée un peu floue mais pourtant bien présente en moi n’a jamais déclinée. Au contraire en grandissant et en forgeant mon propre esprit critique j’ai toujours conservé ce lien intime qui rattachait science et religion dans un rapport de force contradictoire. Et si dans cette période du lycée et longtemps après encore j’ai eu des penchants pour les sciences théoriques, la recherche et l’abstraction des démarches philosophiques et scientifiques je crois que c’était nourrit d’une seule idée, contrecarrer ou en tout cas contrarier la religion non pas avec un goût ou une conviction en l’athéisme que je place au même niveau que la croyance mais bel et bien pour trouver des arguments irréfutables et scientifiques pour mettre fin au débat.

J’étais secrètement convaincu que le but ultime de la recherche scientifique c’était cela, travailler sur la question de dieu et trancher de manière définitive sur son existence ou sa non existence. Parce qu’avec le temps j’ai adouci mes volontés prosélytes à l’encontre de dieu, mais j’ai développé un goût pour la révolution et la provocation. Et pour ces deux mamelles d’une pensée contestataire j’imaginais que de statuer de manière définitive et irréfutable la question de dieu serait la première pierre d’un écroulement mondiale, qu’importe si la science affirmait oui dieu existe et c’est prouvé, ou non dieu n’existe pas et c’est prouvé.

J’ai du mal encore aujourd’hui à concevoir le fait que la science explore mille et un autres domaines et délaissent un peu, beaucoup, à la folie, la question de dieu. Sûrement que c’est normal parce que la science est peut-être au-dessus de cette querelle niveau collège pourtant ça reste comme une question sans réponse dans mon esprit : pourquoi notre époque qui est justement en posture compliquée avec les religions ne met pas tout son arsenal culturel et scientifique pour trancher la question et ainsi permettre à la civilisation humaine d’avancer ?

Pourquoi notre époque qne met pas tout son arsenal culturel et scientifique pour trancher la question de dieu
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article