Le trou noir

Publié le par Rémy

Où est-ce que j’étais le 21 juillet 1969 lorsque le premier homme a posé son premier pas sur le sol lunaire ? Je n’étais pas née, je n’étais même pas en projet, et pourtant cette date, ce pas, cet homme et sa phrase sont là en moi, quelque part bien ancrés dans mon esprit. Cet événement a eu lieu quasiment dix ans avant ma naissance et quasiment à cinquante ans d’aujourd’hui mais il est présent dans mon imaginaire de façon réelle et prégnante alors que je ne suis même pas américain, ni même astronaute. L’humanité entière semble avoir été marqué par ce pas lunaire et je le comprends, parce que la force de ce pas n’était pas sa valeur technique ou scientifique mais bel et bien sa puissance symbolique sur l’ensemble de l’imaginaire occidental.

Il y a quelques jours nous avons été en mesure de voir la première photographie d’un trou noir et j’ai comme l’intuition que cet événement est un tour de force technique, technologique et symbolique encore plus grand que le pas d’un homme sur une lune et même si l’image à fait le tour des médias je doute que dans dix jours, deux ans, vingt-ans d’ici les gens se souviendront ce qu’ils faisaient lorsque l’on a photographié un tour noir. Nos outils technologiques et l’ambition de certains chercheurs nous offrent des perspectives scientifiques et métaphysiques remarquables, sauf que nos imaginaires se sont retirés de l’espace comme la mer se retire de la plage à marée basse. J’ai rêvé de l’espace lorsque j’étais enfant, j’ai rêvé par l’espace, j’ai rêvé et fantasmé des nuits entières allongé dehors à regarder le ciel étoilé parce que l’espace, l’au-delà du ciel, c’était pour moi un au-delà de dieu, de la Terre et de la raison même si paradoxalement c’était la raison qui nous permettait d’envisager cet au-delà. Je regrette que nos sociétés ne sachent plus enchanter le monde avec la perspective de l’espace, de l’ailleurs, du big bang ou de n’importe quoi qui puisse ébranler nos sciences.

La première photo d'un trou noir

La première photo d'un trou noir

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article