Je suis un être pré-historique

Publié le par Rémy

Comme l’homme civilisé depuis la nuit préhistorique des temps l’homme est un planteur. Il plante des graines et cultives les fruits incertains qui sont là, enfouis sous terre comme autant de potentiels latents dont la valeur plausible justifie à elle seule les efforts et l’énergie consentis dans l’espoir qu’ils naissent, sortent, apparaissent pour qu’ils puissent être récolté. Je suis un homme, je suis un planteur, mes graines sont des idées, des mots, des bribes de phrases que j’enfouis ici sous les pages et les pages de ce blog. Je suis l’auteur agriculteur de sa prose, je l’enfoui avec conviction et je m’attache ensuite, après, à entretenir la terre en espérant qu’un jour les mots germes, que les idées par gerbes puissent être coupées, récoltées par grandes brassées. Je suis le petit artisan d’une agriculture littéraire. Je pisse dans le foin pour que fermante le terreau sous le potentiel des vitamines K, j’accumule la merde et le fumier pour que naisse les perles dans la fange. Je cultive mes mots dans ces articles journaliers comme autant de plantes en pots. Je suis civilisé, parfois j’en doute, parfois je le redoute, souvent je souhaite m’en détourner mais dans le fond j’éprouve un confort certain à l’expérience de ma civilisation. Je ne suis pas préhistorique même si mes mots les meilleurs sont ceux qui viennent en préambule de mes histoires.

Je suis un être pré-historique
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article