Fragment des habitudes

Publié le par Rémy

Le futur pouvait bien dévorer les villes, avaler les corps pour les digérer dans ses intestins synthétiques, il pouvait même altérer la nature du présent en insérant à l’infini des couches de réalités alternatives sur dans la vision des hommes, il ne pouvait rien contre nos habitudes.

Nos habitudes changeaient, mais cela avait toujours été le cas depuis l’aube des temps dans les prémisses caverneuses de notre civilisation. S’approprier un geste ou un rite pour en faire son repère au sein du chaos du monde c’était une de nos essences, et changer de rite, autrement dit d’habitude était inscrit dans notre nature. Ce que le futur ne pouvait pas c’était nous priver cela ; quelque soit la forme furieuse qu’il prenait, le vertige des gratte-ciels ou l’outrage des bas-fonds l’homme continuer de scruter le monde pour y desceller ce qui pouvait devenir son habitude.

Certains exhumait d’archaïques reflexes pour continuer d’agir à rebours du temps dans une attitude naïve et poétique, d’autres adaptaient leurs corpus aux nouveaux usages du monde, mais les deux groupes continuer de s’entraver le mieux possible à l’éphémère perception du monde que l’on peut avoir lorsque l’on traverse celui-ci. Aux tables dans les rues, derrière les baies fumées, le rituel d’un thé, le sucre dans le café, au pieds des horizons cimentées les hommes continuaient de vivre d’un aveuglement éternel.

Citées de synthèse pour les esprits d'un avenir futuristique
Citées de synthèse pour les esprits d'un avenir futuristique

Citées de synthèse pour les esprits d'un avenir futuristique

Publié dans Fragment, ébauche, cyberpunk, futur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article