Un papillon se pose sur une chevelure noir

Publié le par Monsieur Ray

Ton astre similaire au rictus monstrueux se moque de la mort elle-même et du désastre malheur de son art mortuaire. Son sabre infini qui tranche même les nuages est empoissé de rouge, maculé de haine à l’image de son âme aux oxydes des enfers. Le rônin errant sur le fil de sa vengeance est une femme et la vengeresse s’exécute sans trembler comme la lame qui plantée dans ton épaule et qui ne s’excuse pas pour ton sang versé. Au palais des empereurs sa jupe de cuir est tannée mais sur les chemins de rizières la mort qu’elle donne tonne dans le ciel comme un éclair de sang.

Un papillon s'est posé sur une chevelure de jais.

Son armure couleur du sang et de la foudre, la pluie ruisselle dessus en silence. Samouraï impassible, pareil au paisible statue du jardin de jade. Les gouttes qui tombent sur lui forment des rivières de rien qui déferlent le long de sa lame emportant par bribes secrète le sang qui la macule. Guerrier samouraï garde bien ton masque de grès pour que les passants, fils de tes ennemis déchus ne doutent pas de ta détermination. Mais moi qui voit ton âme je sais que tu pleurs comme la pluie sur ton dos.

Un papillon s'est posé sur une chevelure de jais
Un papillon s'est posé sur une chevelure de jais

Un papillon s'est posé sur une chevelure de jais

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article