Retour de chine hors série : La naissance de Vénus

Publié le par Monsieur Ray

Une c’est un hasard. Deux c’est de la passion. Trois c’est une collection. A partir de quatre une obsession ?

 

Je ne sais pas si on peut parler de “tableau préféré” tant la peinture est riche d’œuvres variées. Et puis si je devais en choisir un ça serait la Vénus d’Urbin du Titien, mais j’aime beaucoup La Naissance de Vénus de Botticelli, surtout après l’avoir étudiée en histoire de l’art à la fac avec un prof qui était passionnant. Du coup je ne manque pas une occasion de chiner une de ces breloques, statuettes souvenirs pour touristes en vadrouille mais que je trouve belles. Dans l'espoir utopique de chiner un jour un tableau de Botticelli ou une sculpture de Michel Ange c’est ma façon de constituer petit à petit mon minuscule musée perso.

 

Quand on commence à accumuler les items et que l’on a donc un point de comparaison entre eux on voit rapidement émerger les différences d’une statue à l’autre. On observe les maladresses des moules, les approximations des sculpteurs qui ont conduits à ces reproductions, voir même leurs réinterprétations du modèle d’origine. Personnellement, et très sincèrement, je trouve cela profondément poétique. Même si la posture de Vénus est inspirée d’une statue de l’antiquité grecque (La Venus de Médicis) il n’y a pas à ma connaissance de version sculptée « officielle » de la naissance de Vénus arrivant sur Terre dans son coquillage. C’est donc toujours une libre interprétation du modèle peint.

 

C’est aussi la seule façon de passer derrière Vénus pour découvrir l’envers du personnage, à savoir ses fesses. Regardez-moi cette belle brochette de fesses de déesses c’est pas mignon tout ça ?

Je suis assez fan de ce rendu d'accumulation de statue de La naissance de Vénus. Je sais que parler d'accumulation quand il n'y en a que trois c'est excessif, mais ce n'est qu'un début et j'ai hâte de poursuivre la conquête des Vénus
Je suis assez fan de ce rendu d'accumulation de statue de La naissance de Vénus. Je sais que parler d'accumulation quand il n'y en a que trois c'est excessif, mais ce n'est qu'un début et j'ai hâte de poursuivre la conquête des Vénus
Je suis assez fan de ce rendu d'accumulation de statue de La naissance de Vénus. Je sais que parler d'accumulation quand il n'y en a que trois c'est excessif, mais ce n'est qu'un début et j'ai hâte de poursuivre la conquête des Vénus
Je suis assez fan de ce rendu d'accumulation de statue de La naissance de Vénus. Je sais que parler d'accumulation quand il n'y en a que trois c'est excessif, mais ce n'est qu'un début et j'ai hâte de poursuivre la conquête des Vénus
Je suis assez fan de ce rendu d'accumulation de statue de La naissance de Vénus. Je sais que parler d'accumulation quand il n'y en a que trois c'est excessif, mais ce n'est qu'un début et j'ai hâte de poursuivre la conquête des Vénus
Je suis assez fan de ce rendu d'accumulation de statue de La naissance de Vénus. Je sais que parler d'accumulation quand il n'y en a que trois c'est excessif, mais ce n'est qu'un début et j'ai hâte de poursuivre la conquête des Vénus
Je suis assez fan de ce rendu d'accumulation de statue de La naissance de Vénus. Je sais que parler d'accumulation quand il n'y en a que trois c'est excessif, mais ce n'est qu'un début et j'ai hâte de poursuivre la conquête des Vénus
Je suis assez fan de ce rendu d'accumulation de statue de La naissance de Vénus. Je sais que parler d'accumulation quand il n'y en a que trois c'est excessif, mais ce n'est qu'un début et j'ai hâte de poursuivre la conquête des Vénus

Je suis assez fan de ce rendu d'accumulation de statue de La naissance de Vénus. Je sais que parler d'accumulation quand il n'y en a que trois c'est excessif, mais ce n'est qu'un début et j'ai hâte de poursuivre la conquête des Vénus

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article