Six cent quarante et un

Publié le 6 Septembre 2017

Six cent quarante et un jours et donc six cent quarante et un articles c’est officiellement le nombre de jour que ce blog va devoir encore exister avant d’atteindre le temps de sa complétude. Et s’il reste six cent quarante et un jours il me reste au moins six cent quarante et un articles à rédiger. C’est à ce terme que le blog atteindra ses dix ans. Après dix ans et je ne sais pas combien d’articles je pourrais considérer ce blog et ce projet comme fini, assez fini pour passer à autre chose.

Je crois que j’ai toujours su cela. Et même si je n’en étais pas conscience je suis sûr qu’au fond de moi j’ai toujours su cela, même si ça ne fait que quelques années que j’ai pris conscience que je devrais atteindre les dix ans d’articles quotidiens avant de me libérer. Mais curieusement cela ne fait qu’un jour où deux que j’ai verbalisé cet objectif. En mettant ces mots sur ce fait je me suis soudain senti plus libre et plus léger. Ce blog n’est pas un blog car j’ai toujours cru qu’il lui manquait une ligne éditoriale ou un fil directeur. Mais finalement je me trompais, ce blog a une ligne directrice, un point de fuite, un projet ; tenir dix ans à écrire au moins un article par jour.

Ce blog n’est pas un blog, ce blog est une forme de performance. Et en cela ce blog est sûrement une résurgence de mes penchants artistiques ainsi qu’une petite expression de mes névroses. Et au milieu de tout cela, des fragments d’écriture, des fragments de vide-greniers et des morceaux de moi. Mais on se moque de tout cela parce que ce soir je suis libre.

Rédigé par Monsieur Ray

Publié dans #Les mots des mots, #Je est un Blog

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article