Je est un blog à sec

Publié le 25 Septembre 2017

Lundi soir, septembre soir, j’ai l’inspiration comme un lundi. C’est-à-dire que j’’ai les mots en berne parce que j’écris comme une voiture diesel de plus de dix-huit ans que l’on essaie de démarrer un matin du dix-neuf janvier. Il est vingt heures, le four faire cuire les patates douces. Et cela ne donne rien de mot. Je n’ai simplement pas d’inspiration et pas d’envie. C’est le genre de moment où rédiger un article quotidiennement sur ce blog est une contrainte non productive. Mais c’est donc aussi dans ce contexte là que je suis censé trouver un élan ou une force pour dépasser la sécheresse et la paresse afin de produire quelques mots acceptables. C’est ce que je veux dire lorsque je parle de trouver de la transcendance ; ce n’est rien de religieux, ce n’est rien de philosophale, c’est seulement ma manière de dire le faire passer l’envie ou l’idée au travers d’une réalité opaque et épaisse pour la conduire jusqu’à un état de fluidité et de musicalité.

Mais ce soir pas de fluide, pas de musique, seulement la bouche un peu pâteuse, la télé qui me propose un coupe légumes en spirales chez Lidl et la nuit qui est tombée.

Demain, toujours demain, toujours l’espoir de faire mieux ou de faire moins pire.

Rédigé par Monsieur Ray

Publié dans #Je est un Blog

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article