Chiner sa bibliothèque - saison 02 - épisode 27 – La folie de l’espace II !

Publié le 24 Septembre 2017

Il fallait une suite à l’article d’hier. Je ne sais pas pourquoi je dis qu’il fallait une suite. Accepter d’emblée que l’article que je rédige ici est la suite de celui d’hier où je parlais de mon amour pour les couvertures des romans de science-fiction et même si je n’en parlais pas hier de mon amour parfois pour leurs titres.

Il est tant que cette saison 02 de chiner sa bibliothèque cesse parce que je commence à manquer d’inspiration et donc de style dans mes chroniques.

Je suis ici pour vous parler d’un lot.

Je ne sais pas si c’est le premier dont je parle ici, mais c’est en tout cas le premier que j’ai acheté en vide-grenier. C’était comme toujours un matin. Je chinais dans un vide-grenier de campagne et je prenais le temps de fouiner dans les cartons de bouquins parce que le temps était agréable. Je me penche donc logiquement sur un carton dans lequel j’avais repéré quelques noms d’auteurs que j’apprécie. Il y avait Philip K. Dick, Jack Vance, J.G Ballard ou encore Edgar Allan Poe. En vide-grenier je sais à quel prix se paient les livres de poche, 1 euro si c’est un auteur que j’aime ou un livre que je cherche particulièrement, 50 centimes si c’est un coup de tête ou un lot pour négocier et rarement plus si une raison se présente. Je présente donc quatre livres au vendeur et je lui demande son prix. Il me propose 2 euros pour le lot ce qui me va parfaitement. Mais le temps que je sorte mon porte-monnaie pour le payer l’homme me regarde et me dit si ça vous intéresse je vous fais 5 euros pour le carton

C’était la première fois que l’on me proposait d’acheter un lot et en faisant mine de réfléchir je comptais discrètement les livres pour jauger du prix de revient par ouvrage. En même temps 5 euros c’est raisonnable, même pour des livres que je ne suis pas sûr de vouloir ni de lire. J’ai accepté son offre, je lui ai demandé de garder le carton le temps que je finisse mon tour de chine et lorsque je suis revenu je suis reparti avec une trentaine de livres de SF.

Et maintenant j’ai toujours ce carton de bouquin, des auteurs que j’aime et d’autres que je ne connais pas et une trentaine de cover que j’adore. Je me demande ce que j’ai vais faire de tout cela, est-ce que je les garde, je les offres, je les revends, je m’en sers comme matière première de bricolage ? On verra, ce qui est sûr c’est que je vais garder Un monde magique de Jack Vance, Le chat noir et autres récits fantastiques de monsieur Edgar Allan Poe, La faune de l’espace de A.E Van Vogt, L’homme doré de mon auteur de SF favori Philip K. Dick, Le monde englouti de J.G. Ballard et Marilyn Monroe et les samouraïs du père Noël de Pierre Stolze parce que ce titre est un délice.

Avec se lot le total des dépense grimpe à 99 euros !!! (mais 150 livres aussi)

Avec se lot le total des dépense grimpe à 99 euros !!! (mais 150 livres aussi)

En regardant mieux j'ai trouvé des choses qui me plaisent, comme Des fleurs pour Algermon que j'avais beaucoup aimé plus jeune, ou un roman de Roger Zelazny l'auteur des princes d'Ambres
En regardant mieux j'ai trouvé des choses qui me plaisent, comme Des fleurs pour Algermon que j'avais beaucoup aimé plus jeune, ou un roman de Roger Zelazny l'auteur des princes d'Ambres

En regardant mieux j'ai trouvé des choses qui me plaisent, comme Des fleurs pour Algermon que j'avais beaucoup aimé plus jeune, ou un roman de Roger Zelazny l'auteur des princes d'Ambres

Rédigé par Monsieur Ray

Publié dans #chinersabibliothèque, #SF, #videgrenier, #vide grenier, #livre

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

dJOKAIRE 24/09/2017 18:03

Eh bah, ça c'est du livre !