Chiner sa bibliothèque - saison 02 - épisode 26 – Pour l’espace

Publié le 23 Septembre 2017

Lorsque je vous parle des livres de science-fiction qu’il m’arrive de chiner, je précise souvent que j’ai acheté tel ou tel ouvrage parce que j’aimas sa couverture, parce que cette couverture traduisait bien mon goût pour une forme visuelle de la science-fiction que j’apprécie sans être sûr de savoir dire pourquoi. Ce dernier point n’est pas le plus certain parce que j’ai souvenir d’avoir essayé de trouver un sens ou un début d’explication à mon goût pour ces illustrations de SF surannées et débridées qui se faisaient beaucoup dans les années 70 et 80. Si vous cherchez bien sur ce blog ou sur l’autre vous devriez trouer l’article en question. L’important n’est pas tant de savoir pourquoi j’aime ce genre, savoir que je l’aime est suffisant pour la suite de cet article.

Parce que l’ouvrage que j’ai chiné ici pour ma bibliothèque entre totalement dans cette poursuite esthétique que je mène en chinant des livres de science-fiction des années passées. C’était un matin, assez tôt pour que l’on soit encore dans la pénombre. Je chinais avec un peu d’urgence parce que le ciel menaçait de se transformer en orage, ce qui arrivera quelques minutes plus tard. Donc je ne m’attardais pas nécessairement sur les stands si rien ne me sautait aux yeux. Pourtant à un moment je me suis arrêté devant un carton pour regarder les livres. Et alors que rien ne disposait mon attention à se porter sur un livre mauve à la couverture toilée et au titre énigmatique, Siudmak, je l’attrape et je l’ouvre. Je réalise que j’ai entre les mains un livre qui contient des illustration d’un artiste qui s’appelle Wojtek Siudmak et que cet homme a justement illustré beaucoup de roman de SF. Il doit manquer une couverture à rabats sur ce livre qui porte en plus quelques marques de jaunissement des pages, mais devant son contenu j’accepte de le prendre pour 2 euros.

C’est un ouvrage de 1981 préfacé par George Lucas en personne. Siudmak est un peintre qui a beaucoup peint le genre fantasy et fantastique dans un style qu’il qualifie lui-même de fantastique hyper réaliste. Comme par hasard en le renseignant sur lui j’apprends qu’il a notamment illustré tous les numéros de la collection « Pocket Science-fiction » dont j’ai chiné plusieurs ouvrages. En feuilletant le livre au calme de la maison j’ai reconnu des dessins qui se trouvent en couverture de livres que je possède, notamment son illustration très « insérez ici votre propre adjectif pour exprimer la surprise » de Tristan et Iseut qui se tiennent nus comme un Adam et une Eve devant un décor psychédélique. J’ai aussi reconnu les illustrations que Wojtek Siudmak a réalisé pour illustrer le coffret Dune que j’ai aussi chiné l’année dernière ou encore celles faites pour les romans Star Wars.

Alors même si l’ouvrage n’est pas un parfait état, je suis vraiment heureux de rentrer ce livre dans ma bibliothèque.

94 euros dépensés et nous approchons doucement de la barre de la centaine d'euros dépensées en livre sur une saison de vide-grenier
94 euros dépensés et nous approchons doucement de la barre de la centaine d'euros dépensées en livre sur une saison de vide-grenier
94 euros dépensés et nous approchons doucement de la barre de la centaine d'euros dépensées en livre sur une saison de vide-grenier

94 euros dépensés et nous approchons doucement de la barre de la centaine d'euros dépensées en livre sur une saison de vide-grenier

Voici la vision que Wojtek Siudmak a de trois monuments de la SF (oui Tristant et Iseut est un monument de la SF)
Voici la vision que Wojtek Siudmak a de trois monuments de la SF (oui Tristant et Iseut est un monument de la SF)
Voici la vision que Wojtek Siudmak a de trois monuments de la SF (oui Tristant et Iseut est un monument de la SF)

Voici la vision que Wojtek Siudmak a de trois monuments de la SF (oui Tristant et Iseut est un monument de la SF)

Rédigé par Monsieur Ray

Publié dans #chinersabibliothèque, #SF, #Pictogranimation

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article