Bonne nuit

Publié le 10 Août 2017

Je ne sais pas trop quoi écrire ce soir. Je pourrais me cacher derrière l’idée de partir en vacances mais je ne pars pas ce soir, je ne pars pas demain non, je ne pars que samedi. Je pourrais alors me cacher derrière l’idée que j’ai déjà rédigé une dizaine d’articles d’avance pour ne pas avoir de trous de publication durant les vacances. Ce soir j’ai seulement sommeil et seulement quelques minutes avant minuit pour publier ça.

Un ça de 200 mots.

Un paquet tout compris, comme une boite de médicament générique.

Les yeux petits qui tombent comme les stores se baissent sur les fenêtres du vis-à-vis.

Quelques mots encore et je pourrais me mettre au lit, sous les draps et me laisser glisser dans la nuit, avec un peu de chance dans les rêves même si je ne suis pas de ceux qui contrôle leurs rêves. Mais je me contente tout à fait de cet espace d’avant sommeil entre chien et loup, ce moment d’avant l’endormissement où l’esprit divague sans réellement partir en rêve.

Les yeux qui tombe et je laisse tomber le café, je laisse même tomber le cap, on éteint la lumière et on passe le générique.

Demain je serai là.

Rédigé par Monsieur Ray

Publié dans #Chronique chaotidienne

Repost 0
Commenter cet article