Les nouvelles de l'Ouest Sauvage, un enfant disparu

Publié le 20 Juin 2017

Le lendemain de la fusillade les hommes de Crimson Bay pansaient leurs blessures pendant les mercenaires à la solde de l’ignoble Wainegrow se faisaient dévorer par les vers. Mais nous pouvions parier que d’autres crapules sous le contrôle du général renégat rôdaient autour de la ville comme des vautours qui lorgnent sur le cadavre d’un canasson. Forcément lorsque l’on apprenait la disparition du fils Jensen les soupçons se sont immédiatement portés sur la horde de hors-la-loi qui traînait aux alentours. Jerry Jensen est un gamin adorable et quiconque est déjà venu se restaurer à la table du Washington connaît sa bouille malicieuse. Le jeune garçon est un proche de Declan Harp le trappeur indien qui lui transmettait son enseignement quotidiennement. Le métis indien s’est installé en ville en même temps que votre serviteur et il s’est rapidement intégrer à la prospère communauté. En apprenant la disparition de son protéger il sollicitait le soutien d’hommes de confiance tel que Cullen Bohnen, Ben Wayde et moi-même et nous sans attendre pour partions à la recherche de l’enfant. Nous étions convaincus que la piste allait nous mener vers les bandits maraudant dans les parages de Crimson Bay mais elle nous conduisait vers la paisible communauté d’Abraham installée au sud de la ville. La nuit était déjà avancée lorsque nous arrivions au milieu des demeures endormies et nous décidions d’attendre l’aube pour obtenir une explication pouvant justifier de la présence de l’enfant disparu.

 

Ce matin là lorsque la communauté s’éveillait nous retrouvions la trace du jeune garçon qui était en train d’être conduit vers un temple où une cérémonie allait être donnée afin le convertir aux croyances de la communauté. Nous interpellions alors le révérant en faisant valoir la volonté légitime des parents de Jerry de retrouver leur fils. Mais ce révérant réfutait avec véhémence nos injonctions à libérer l’enfant en nous opposant une prétendue volonté divine. Le jeune garçon ne semblait pas dans son état normal, il était visiblement sous l’effet d’une drogue qui inhibait sa volonté. Il parvenait à peine à marcher sans être fermement soutenu et lui d’habitude si volubile était incapable de s’exprimer. La situation était tendue mais nous ne voulions pas user de la force pour la résoudre le problème avec cette communauté religieuse. Nous assistions avec stupéfaction à une cérémonie grotesque mais malgré l’effet de la drogue qui embrumait son esprit Jerry exprimait son désaccord avec  les volontés du révérant et de son dieu. Le révérant refusant toujours de libérer l’enfant la tension montait d’un cran et à tout moment elle risquait de basculer dans la violence. Nos doigts posés sur les gâchettes de nos armes étaient prêts à nous défendre. C’est à ce moment là que Cullen Bohnen fit preuve d’une grande force de caractère. Il prenait la parole et avec sa présence il parvenait à faire entendre à l’assembler la sagesse de libérer l’enfant. Et malgré l’hostilité qui régnait dans le temple nous parvenions à repartir avec le jeune Jerry. Nos cheveux claquaient des sabots en repartant vers Crimson Bay en laissant derrière nous une communauté aux pratiques interlopes et discutables.

Rédigé par Monsieur Ray

Publié dans #ébauche, #jdr, #jeux de rôle

Repost 0
Commenter cet article