Contre écriture numéro 04 : Ivan Alain attend son bus

Publié le 4 Juin 2017

Ivan Alain attend son bus depuis sept minutes. Ce n'est pas long mais il en a déjà marre, et moi aussi d'ailleurs. Après déjà deux minutes d'attente le jeune homme s'est appuyé contre la structure de l'abribus. Dans son dos une jeune mannequine en bikini, ventre plat et seins refaits à Photoshop essai de vendre des vêtements aux gamines qui sortent du lycée. Mais Ivan Alain il s'en fout de la publicité. Il se moque aussi des jeunes filles qui sortent du lycée parce que n'est pas un beau garçon.

Dans son ensemble de jogging blanc en tissu synthétique il ne ressemble à rien Ivan Alain. Le jeune homme n'a qu'un seul mérite, c'est d'avoir conscience de se médiocrité. Conscience de cela il trouve toujours le temps long parce qu'il n'attend rien et vu que rien n'arrive c'est long. Même son bus n'arrive toujours pas. Déjà huit minutes qu'il attend.

Imperceptiblement son survêtement glisse sur la vitre de l'abribus. Les mains au fond des poches Ivan Alain pense à sa mère Diane. C'est la seule femme qui dit qu'il est beau mais ce n'est pas ça qui le préoccupe, il se demande si elle voudra bien lui faire un mug cake pour quatre heures. Pourtant il sait qu'elle a autre chose à foutre Diane. Sa fait des mois que sa mère lui dit qu'il doit grandir et apprendre à faire lui-même ses quatre heure mais vraiment c'est un truc qui le fait chier Ivan Alain, et je peux le comprendre parce que moi aussi ça m'emmerde.

Rédigé par Monsieur Ray

Publié dans #Contre écriture

Repost 0
Commenter cet article