Pourquoi les militants de Mélanchon ne m'ont pas alpagué ?

Publié le 15 Avril 2017

Aujourd’hui je suis allé faire les vide-greniers comme souvent le week-end. Levé un peu avant l’aurore alors qu’il faisait encore un peu frais j’attrape une veste au hasard dans la penderie et je m’en vais chiner. Qu’importe ce que je trouve et ne trouve pas, il sera bien temps d’en reparler plus tard, je passe une bonne partie de la matinée à chiner et à remplir mon sac à dos de trouvailles diverses et variées. Vient le temps de rentrer, et donc de sortir du vide-grenier. C’est là que j’aperçois au loin un groupe de militant qui tractent à la sortie du parking. En temps normal j’aime bien m’arrêter après des militants et des travailleurs qui racolent dans les villes pour récolter du fric pour des associations humanitaires pour parler avec eux, essayer de leur embrouiller l’esprit et leur faire perdre leur temps ; ce que je leur annonce généralement au moment où ils m’alpaguent histoire d’être honnête avec eux. Mais ce matin j’étais fatigué, encore malade, et je n’avais pas envie de m’attarder avec des militants, je préparais donc mentalement une bonne punchline pour me défaire d’eux avec humour et panache. En approchant des militants je vois qu’ils tractent du Mélanchon afin de remplir l’Aréna de Montpellier avant de remplir les urnes. J’avance vers eux, je suis prêts à dire non même si je n’ai pas de punchline, je suis à hauteur du groupe, je traverse le groupe, je les regarde, ils me regardent et rien. Pas une invective, pas un tract, pas un geste pour m’arrêter.

Bordel de foutre électif c’est con mais j’ai été vexé. C’est là que j’ai repensé à ma veste chopée au hasard ce matin, je portais une belle veste de costume bleue marine et du coup je me demande si j’ai été jugé par cet élément de costume. Avais-je l’ai trop de droite pour qu’aucun militant Mélanchoniste n’ai envie de m’aborder ? Pourtant j’avais une casquette Star Wars … L’autre hypothèse est pire encore, je sais que le vieux gauchiste de Mélanchon frappe fort chez les jeunes, alors est-ce que j’avais l’air trop vieux pour que mon vote puisse les intéresser ?

Traverser un groupe de militants et ne pas recevoir une invective ou un tract, bordel je suis déçu même si fondamentalement ça m’a arrangé. Mais ça me questionne sur l’image que je renvoyais. En t-shirt dans la file d’attente du concert de Saez j’ai été invectivé par un jeu militant primo votant qui a essayé de me convaincre de donner ma voix à Mémélanchon. Mais pourquoi ce matin non ? Ai-je l’air d’un vieux con ? D’un vieux con de droite ? Le bleu marine de ma veste à trompé quelqu’un ? Ai-je la tête d’un mec qui a déjà décidé son vote et qui ne changera pas sa voix ? Je ne sais pas quoi penser de leur indifférence.

Rédigé par Monsieur Ray

Publié dans #Je est un Blog, #politique, #Réflexion

Repost 0
Commenter cet article

nicole 16/04/2017 08:04

Moi j'avais aussi une jolie veste noire chic, cela n'a pas empêché le monsieur de me donner un papier Melanchon, et au retour au même endroit la dame. Je crois simplement que tu es tombé sur un groupe de militants paresseux et jemenfoutistes, ou peut être payés par Macron !!