Diarrhée Dollar n°XX

Publié le 6 Janvier 2017

[...]

Assis devant sa bière, sur une banquette en retrait du bar, il vit ce moment où sa tête écrase son torse qui écrase son cœur qui écrase son âme qui explose dans sa tête qui s’écrase et brise son crâne sous le poids de la vacuité d’une pensée, celle de son existence. Que reste t il de cela ? Des mots pas mieux, ni pires, que ceux qu’il écrivait lorsqu’il était adolescent dans des fichiers Word qu’il imprimait pour les mettre dans les boîtes aux lettres des voisins et anonymes qui peuplaient son paysage périurbain parce qu’il avait besoin de supposer que ses mots, ceux qui découlaient de ses maux, pouvaient faire réagir les autres parce que lui, il ne réagissait pas. Et aujourd’hui, mille ans après qu’est ce qu’y a changé ? Rien. Sauf le décor, la ville, le bar, la cigarette à sa bouche mais derrière l’apparat il est le même petit puceau perdu, plume adolescente et vide intérieur intemporel.

Et alors ?

C’est bien ce qu’il se demande.

L’adolescent qu’il était est un mort-vivant qui s’extirpe de son passé, marche dans son imaginaire et surgit par ses doigts jaunis, sa gorge étroite, son bide vide et gras comme un cimetière profané et dans l’ombre du ciel présent. Il ronge ses ongles, ils ont un goût de mort sucré et de foutre séché, il perd mes cheveux, il bande mou devant les gamines venues tromper leurs heures de cours au café et il laisse dépérir le flot et la fougue de ce qui a été l’ambition de son écriture.

Laissez-moi me taire, je creuse, hurle t-il dans le silence de son crâne.

Oui, il creuse, il creuse et sa tombe se creuse.

Il évite de regarder son reflet dans le miroir d’hier, d’aujourd’hui et de demain, qui décor le fond du bar parce qu’il a peur de s’y voir plus pathétique qu’il suppose de l’être. Il regarde les autres, la page blanche où la cendre tombe, le cendrier qu’il rate, les cafés vide et il hurle dans sa tête ; s’il vous plait réfléchissez moi.

[...]

 

Rédigé par Monsieur Ray

Publié dans #Diarrhée dollar

Repost 0
Commenter cet article