Cette nuit j'ai rêvé d'un attenta

Publié le 4 Janvier 2017

Cette nuit j’ai rêvé que j’échappais à un attenta. Enfin pas exactement, j’ai rêvé que j’étais présent au dans un lieu où se déroulait un attenta. C’est difficile à cerner par une phrase alors je vais essayer de raconter ce rêve.

Il débute dans un pays du sud de l’Europe où je suis en week-end avec ma petite amie, c’est peut-être l’Espagne, ou la Turquie ou le Portugal, c’est surtout un rêve donc les gens parlent la même langue que moi. Nous décidons de visiter la ville à pieds, c’est une ville où nous sommes arrivés en voiture et donc nous nous garons dans un tunnel, à l’entrée d’une rue très vivante. Nous marchons dans le quartier puis je me retrouve à retourner vers la voiture, je suppose pour aller ailleurs. A ce moment là ma copine n’est plus avec moi, je remonte la rue en direction de la voiture sur le trottoir de droite, c’est très densément peuplée, des échoppes, des personnes, des lumières, nous sommes dans un tunnel ou une partie couverte. La voiture est garée le long du trottoir de gauche, je dois traverser.

De l’autre côté de la rue il n’y a quasiment personne. J’y marche et je réalise qu’un jeune homme marche juste à côté de moi. Il est brun, il porte une veste de survêtement en tissu brillant d’où il sort une arme à feu. Je ne sais pas ce qu’il veut faire, j’envisage de faire demi-tour et retourner vers la partie vivante et peuplée de la rue, mais j’ai peur que si je me retourne il me tir dans le dos, alors je décide de continuer d’avancer vers ma voiture. Arrivé à sa hauteur, le jeune homme avance encore de quelques pas, je remarque que sur la gauche il y a une place, le jeune homme pointe son arme dans cette direction et tir à plusieurs reprises. C’est à ce moment que je me mets à courir pour regagner la partie peuplée de la rue, les coups de feu raisonnent dans le tunnel, puis le jeune homme revient dans ma direction, il est plus alerte que moi, plus sportif aussi, il me dépasse et fonce vers cette zone peuplée. Lorsqu’il est à ma hauteur il me parle, il me dit qu’il a tiré sur un vieil homme avec un costume et sur d’autres personnes mais comme il court plus vite que moi je fini par ne plus entendre ses paroles.

Arrivé dans la foule je réalise que c’est la panique, le chaos, il y a des gens blessés, j’essaie de traverser cette foule en mouvement à la recherche de ma petite amie, mais je ne la trouve pas. Ce moment dur assez longtemps jusqu’à ce que je me retrouve dans une zone moins peuplée. Je m’assoie sur un banc, je remarque que j’ai les mains pleines de sang et je me dis que ça risque d’empêcher la reconnaissance d’empreinte sur mon téléphone. Je m’essuie sur mon pantalon et j’arrive à ouvrir mon téléphone avec ma reconnaissance d’empreintes. Je me dis que je dois rapidement appeler ma mère avant qu’elle apprenne ce qu’il s’est passé aux informations et qu’elle s’inquiète. Je l’appelle, je lui dis que tout va bien puis je lui raconte ce qu’il s’est passé.

Ensuite je vois ma copine qui revient vers moi, je vais vers elle rassuré en lui demandant où elle était. Elle m’explique qu’elle était rentrée en France se reposer et qu’elle est revenue quand elle a su que j’étais resté là. Elle me propose de rentrer à mon tour, mais je lui dis que j’ai été proche du tueur et que je devrais donner mon témoignage à la police parce que ce que j’ai vu ou entendu est peut-être utile. Je lui dis aussi que ça tombe bien qu’elle soit revenue parce qu’elle va pouvoir traduire ce que j’ai à dire parce que je ne parle pas la langue et que elle, justement, elle parle allemand. Peut-être que le rêve à glissé du sud vers le nord, où qu’au départ j’ai confondu le sud et le nord, ou alors c’est juste un rêve. Bref, nous nous mettons à chercher des policiers dans le quartier, nous traversons des restaurants et des boutiques mais nous n’arrivons pas à trouver d’agents de polices et c’est là que je me réveille.

Rédigé par Monsieur Ray

Publié dans #Rêve, #Onirique, #Je est un Blog

Repost 0
Commenter cet article