Année à paraître

Publié le 2 Janvier 2017

2017 une année à paraître, c’est dit. Voilà.

Point.

La ligne. La fin. La mire ; et le marc de café aux arrières goûts de pierre raconte une autre histoire.

Cette année, demain peut-être à l’échelle de dieu, de la géologie et des mondes univers, je vais passer à l’acte après dix mille ans d’attente, de travaux dix mille fois remis sur l’ouvrage, et d’expérience intime épaisse comme le goudron qui fond sous l’effet étouffant de la chaleur de juin.

Mais ici ; à pied d’œuvre jour après jour, 2017 s’offrira comme le pareil, le même et le retour épique de la chasse à l’homme, à la femme, aux suivants parce qu’ici dans l’ère qui héberge notre futur c’est l’homme la monnaie d’échange, le relent d’attention que l’on arrache à des anonymes. Je vais croire à mon renouveau numérique, huit ans après le début je vais commencer à rédiger des articles de qualité pour attirer le client, je vais appâter le chaland comme la catin qui courtise le trottoir, parce que je vais avoir besoin de la doxa pour la muer en lecteur, en client, en acheteur et en vilains petits canards.

Passage à l’acte, comme on passe un gué d’une rive à l’autre en emportant avec soi le brûlot licencieux d’un futur archivé entre les pages déjà inscrites des œuvres-fœtus qui n’attentent que d’éclore enfin.

Rédigé par Monsieur Ray

Publié dans #écrire, #Je est un Blog

Repost 0
Commenter cet article

Dans les pas 11/01/2017 00:27

Il n'a aucune idée réelle de ce qui motive son projet. Le lecteur assiste dès lors , enivré par la litanie obsessionnelle d'un prédicateur illuminé, au déferlement d'un doute absolu sur l'exercice de la biographie :> L'auteur se débat dans tous les sens. 2017 s'offrira comme le rot fardé de 2016,de 2015 etc
La soupe fade.
Tous les jours ici depuis 2009 gnagnagna. Ma visite annuelle.

Monsieur Ray 11/01/2017 16:23

Amen